A LA UNE Actualité Diourbel societe

Inondations : Aly Ngouille Ndiaye au chevet des sinistrés de la région de Diourbel

De Abdoulaye Faye, correspondant de Teranganews à Diourbel

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Aly Ngouille Ndiaye a effectué ce vendredi une tournée à Bambey et à Diourbel pour s’enquérir de la situation des sinistrés délogés chez eux par les eaux de pluie.

Après sa visite dans les sites inondés de Bambey, le ministre a aussitôt demandé l’arrêt systématique des travaux de pompage qui, selon lui, ne sert à rien, parce que les caniveaux sont bouchés. Il a en outre demandé au gouverneur de la région de Diourbel Gorgui Mbaye d’instruire au maire de Bambey d’arrêter ces travaux et de procéder au curage de ces caniveaux.

A Diourbel, la situation est plus compliquée avec plus d’une centaine de familles impactées. Les populations qui ne sentent pas le Plan Orsec ( Plan national d’organisation des secours), espèrent que les travaux vont démarrer dès ce vendredi avec cette visite du ministre. Le ministre Aly Ngouille Ndiaye, accompagné par son collègue et natif de Diourbel Dame Diop, a remarqué que l’essentiel des inondations est causé par le non curage des bassins qui déversent au niveau des maisons.

« Après l’étape de Bambey, je suis venu à Diourbel pour faire un tour de beaucoup de point d’eau, malheureusement, il se trouve que pour l’essentiel de ses points d’eau, c’est des bassins qui sont remplis et qui commencent à déverser au niveau des maisons où alors c’est de l’eau pour laquelle nous avons des difficultés pour trouver un exutoire parce que l’eau est emprisonnée sur de longue distance. Nous avons fait le tour avec le maire, avec mon collègue Dame Diop, Moustapha Gueye, le gouverneur et toutes les autorités. Nous allons préconiser en tout cas certaines mesures immédiatement qu’on peut faire, c’est le pompage et d’autres mesures qu’on va faire un peu plus tard. », a indiqué le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

A l’en croire toute cette situation pouvait être évitée si on avait curé les canaux,  » j’ai remarqué tout simplement qu’on aurait pu éviter en tout cas le débordement de ces deux bassins si déjà, il y avait le curage, parce qu’il y a même des arbres à l’intérieur de ses bassins. Je pense qu’il faut, après l’hivernage, prendre des dispositions et nettoyer toutes ses saletés que les populations mettent dans des bassins. Maintenant nous avons cas même au niveau de Cheikh Anta un point d’intérêt parce que c’est cas même une bande de plus d’un kilomètre, où pratiquement toutes les maisons sont sous les eaux et les populations sont sortis››, soutient le ministre. »

Au terme de sa tournée à Diourbel, le ministre en compagnie de sa délégation se sont rendus à Touba.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire