A LA UNE Actualité Dakar santé

Covid-19 au Sénégal : Malgré une baisse continue des nouveaux cas, il ne faut pas se relâcher, prévient Pr Souleymane Mboup

Avec cette tendance à la baisse des nouvelles infections à la Covid-19, le Sénégal reprend tranquillement le contrôle sur le virus. Ce vendredi et selon les données officielles rapportées par le ministère de la Santé, 7 nouveaux cas ont été enregistrés ces dernières 24 heures et un nouveau décès porte le total des décès dus à la covid-19 à 301. Le nombre de guérisons aussi est en nette hausse avec 128.

Ce vendredi sur : 1154 personnes testées ce vendredi 18 septembre, 27 sont infectées au coronavirus, soit un taux de positivité de 2,34 %.

Il s’agit là de 8 cas contacts suivis et 19 issus de la transmission communautaire. Ceux-ci sont identifiés à Dakar Plateau (3), Mermoz (2), Saint-Louis (2), Thiès (2), Ben Tally (1), Guédiawaye (1), Hlm Grand-Yoff (1), Joal (1), Maristes (1), Mbour (1), Rufisque (1), Yoff (1), Yeumbeul (1) et Ziguinchor (1).

Selon le directeur de la Prévention au ministère de la Santé, « durant ces dernières 24 heures, 128 patients sont guéris, 31 cas graves et 1 décès. L’état de santé des autres malades hospitalisés est jugé stable. »

Toutefois le Président fondateur de l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF), rappelle que c’est dans le cadre normal de l’évolution des épidémies qui connaissent différentes phases allant du temps de latence à la décroissance. Constatant cette décrue, le Pr Mboup affirme que le pic a été rapidement atteint au Sénégal et que ça correspond à ce qu’avait révélé la modélisation faite au niveau de l’IRESSEF.

Pour expliquer maintenant cette baisse de l’épidémie qui semble se dessiner, le scientifique convoque plusieurs hypothèses dont la première est l’immunité de groupe. Selon lui, les chiffres préliminaires dont il dispose, montrent un taux de circulation faible du virus dans la population, avec un taux d’anticorps très élevé. Mais de l’avis du virologue, il ne faut pas s’enflammer. « On doit rester modeste (…) il ne faut pas se relâcher », conseille-t-il lors de la remise de tests gratuits offerts aux meilleurs élèves boursiers et qui doivent aller étudier à l’étranger.

Le Sénégal a enregistré depuis l’apparition de son premier cas le 02 mars, 14645 cas positifs, 11051 guéris, 301 décès et 3293 sous traitement.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire