A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

ROSS-BÉTHIO-Litige foncier : Cité dans une affaire de lotissement et d’attribution de parcelles, le maire Amadou Bécaye Diop qualifie de « gratuites et non fondées ces accusations »

De Adama Séne correspondant Teranganews à Saint-Louis

Difficile de rester un mois sans qu’un scandale foncier ne défraie la chronique dans la région de Saint Louis. Le dernier en date est l’affaire des parcelles de Santhiane 1 dans la commune de Ross Bethio (département de Dagana). Les populations de cette localité dénoncent l’accaparement et la spoliation de leurs terres par le maire Amadou Bécaye Diop.

A en croire le porte-parole du collectif, il faut que les autorités supérieures réagissent rapidement pour désamorcer la bombe par un audit des terres de la commune de Ross bethio.  » Au rythme où vont les choses, toutes les terres de la ville  seront dilapidées par le maire et son équipe. En 2013 il a été lancé un projet de lotissement de 2585 lots de 400 m2 à distribuer dans la commune.  Notre quartier Santhiane 1 avait un quota de 410 lots, en Mai 2014, nous avons terminé la liste des ayant-droits. Malheureusement  à notre grande surprise, une liste parallèle frauduleuse de 214 personnes a été déposée au nom du quartier alors que la liste des 410 ayants droits  est sur la table de la commission « , a fustigé  Cheikh Diop.

Pourtant, a ajouté le coordonnateur du collectif, le maire s’est octroyé une superficie de 1200 m2 sur le site avant le démarrage de la distribution des lots et  des  parcelles de 300 m2  sont laissées entre l’ancien et le nouveau site de  lotissement de la Commune. « Pour qui et à quelle fin sont-elles destinées ?  » s’est interrogé M. Diop. Très mécontents de la gestion de distribution des parcelles où près de 200 ayant-droits de Santhiane 1 ont été volontairement omises par la commission sur  la base de fausses listes, le collectif n’écarte pas de saisir la justice pour faux et usage de faux.

Pour  l’édile de la commune de Ross bethio,  ces accusations de spoliation de terres sont gratuites et non fondées.  » Ce groupe est  manipulé par des politiques tapis dans l’ombre  et qui  seront vite démasqués. C’est une affaire que j’ai hérité à mon installation et j’ai pris toutes les dispositions pour qu’elle soit réglée. Toute personne ayant droit et qui a été omise de la liste recevra une notification provisoire  qui sera définitive après la rencontre avec la commission de distribution » a expliqué le maire  Becaye Diop.  Avant d’ajouter qu’il n’a pas pris un seul mètre carré dans le site à plus forte raison 1200 m2. « Nous avons établi 1700 parcelles, il reste 800. Dans les 5 quartiers que compte la  commune  de Ross bethio,  c’est  seulement à Santhiane 1 où nous avons constaté ce problème. Que les populations arrêtent d’être utilisées et instrumentalisées pour porter de fausses accusations sur d’honnêtes citoyens responsables « , a signalé le maire.

Rappelant que certains de ces  collaborateurs dont des conseillers municipaux sont dans la même situation que les populations omises des listes de  Santhiane 1. « Je ne privilégie personne. Nous allions discuter avec les omis et ceux dont leurs champs ont été empiétés par le lotissement  pour leur  attribuer des parcelles mais sans  aucune pression  « , a averti Bécaye Diop.

Volant au secours de leur leader,  les partisans du maire  de Ross bethio ont tenu un point de presse pour   dénoncer la sortie calomnieuse des populations de Santhiane mais également pour rétablir la vérité, ont-Ils indiqué.  »  Les parcelles non distribuées sont réservées pour des infrastructures publiques. D’ailleurs, sans le dire tout haut   elles veulent bloquer l’implantation sur cette zone d’un nouveau lycée. Nous leur disons que la politique a un temps. Qu’elles cessent les  coups bas puisque le travail du maire ne peut être sali par  leurs accusations mensongères. Qu’il leur plaise ou pas,  l’intérêt collectif sera mis toujours devant  »  ont défendu les jeunes de la Cojer.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire