A LA UNE Actualité Education

Covid-19-Reprise des cours du 25 juin 2020 : le G7 prend acte et tient l’Etat pour responsable d’un éventuel échec

De Youssouf DIMMA, correspondant TerangaNews à Ziguinchor

La fixation de la rentrée scolaire au 25 juin 2020, pour les classes d’examen de l’enseignement général et pour l’enseignement professionnel et des centres de formation des élèves-maîtres, est faite de manière unilatérale par l’Etat sans consulter ses partenaires du Groupe des sept syndicats les plus représentatifs de l’enseignement (G7). La révélation est faite ce jeudi 18 juin à Ziguinchor par Abdou Faty, secrétaire général du Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal, Authentique (SELS/A) par ailleurs membre du G7. C’est pourquoi le G7, selon Abdou Faty, « qui n’a été ni de près ni de loin jointe à cette prise de décision, s’en lave les mains tenant l’Etat pour responsable d’un éventuel échec ».

En effet, si l’on en croit M. Faty, « vendredi dernier (le 12 juin, Ndlr) nous avons eu une rencontre avec le ministre de l’éducation, nous lui avions demandé de nous donner le temps de descendre à nos bases respectives pour faire l’état des lieux et des besoins afin de faire de bonnes propositions à l’Etat et éviter un éventuel échec. »

Pour lui, « malheureusement hier (mercredi 17 juin, Ndlr) au sortir du conseil des ministres nous avons appris comme tous les Sénégalais que la reprise des enseignements – apprentissages est fixée au 25 juin prochain ; nous prenons acte de cette décision unilatérale qui aurait pu être prise en partenariat avec les enseignants et la société civile. Car nous pensons que même si l’école est de la responsabilité exclusive de l’Etat, mais nous pensons que l’école est une affaire de la communauté et que tous les paramètres devraient être saisis avant d’aller vers une deuxième réouverture ».

A en croire ce membre du G7, « s’il y a un échec ce sera la catastrophe, il y a beaucoup de dysfonctionnements par exemple dans une région comme celle-ci (Ziguinchor, Ndlr) ; nous ne savons rien concernant le protocole sur l’environnement scolaire ni sur le protocole sanitaire, tout ce qu’il en ressortira ce sera leur responsabilité et non la nôtre ».

A retenir que les examens de fin d’année sont étalés dans les mois d’Août et Septembre 2020 alors que les sessions de remplacement devront avoir lieu en Octobre.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire