A LA UNE Actualité Dakar politique Présidentielle du 24 février

Organisation des élections : Barthélémy Dias fulmine contre Aly Ngouille Ndiaye et annonce une plainte contre la DGE et la DAF

Le maire de Mermoz-Sacré Cœur et proche de l’ex maire de Dakar Khalifa Sall en prison, Barthélémy Dias continue ses vociférations contre Macky Sall et son régime pour dénoncer dénoncer des irrégularités dans le scrutin présidentiel passé. Cette fois, il a  tonné contre toute l’administration du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique en charge de l’organisation des élections présidentielles passées qui a consacré la victoire du président sortant Macky Sall au premier tour avec 58,26% des voix.

Selon Barthélémy Dias, « les chiffres révélés attestent sans ambigüité que le président sortant à fraudé », Barthélemy Dias interpelle par conséquent « le procureur de la République de s’autosaisir pour apporter la lumière sur cette affaire ».

Et, pour se faire entendre il a annoncé qu’il va porter plainte contre le ministre de l’Intérieur, la direction des élections et la direction de l’automatisation du fichier électoral parce que nous avons assisté à un tripatouillage de l’état civil du Sénégal », a-t-il fait savoir face à la presse ce week end.

Parlant du président Macky Sall sans le citer nommément Diasd fils dira que « cet homme qui va prêter serment n’est pas le président du Sénégal. Cet homme s’est déclaré président suite à un holdup avec la complicité des plus hauts magistrats de ce pays et des institutions qui ont en charge l’organisation de l’élection. Nous sommes prêts à mettre tous les documents à la disposition du procureur de la République ».

Barthélémy Dias ne s’est pas limité là il a déclaré qu’il va saisir les organisations de défense des droits de l’homme de son dossier « le dossier sera transmis à la disposition d’Amnesty, la Radhoo du Forum du justiciable, de l’Union des magistrats du Sénégal entres autres ».

Poursuivant, ce proche de Khalifa Sall « propose la création d’une CENI à la place de la CENA, la nomination d’une personnalité neutre et crédible à la tête du ministère de l’intérieur, l’implication, dans tout le processus électoral, des représentants de la société civile, des familles religieuses, de l’Union des magistrats du Sénégal, la réforme du fichier électoral et la révision de la loi en vigueur sur le parrainage avant la tenue des élections locales ».

Barthélémy Dias invite l’opposition à avoir une attitude de lutte et d’unité et de conquête du pouvoir par tous les moyens légaux et républicains. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a, pour terminer, indiqué qu’il ne fait pas de divulgation de données personnelles mais, il dit « dénoncer une association de malfaiteurs orchestrée par les plus hautes autorités du pays ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL