A LA UNE Actualité Dakar politique Présidentielle du 24 février

Résultats provisoires présidentielle 2019 : Juge Demba Kandji rejette les chiffres de Boun Abdallah et annonce la proclamation des résultats au plus tard vendredi 1er mars

“Il ne s’agit pas d’une conférence de presse,” dit-il d’emblée.

Le juge Demba Kandji a tenu à faire face aux journalistes pour des explications. En effet, le juge et ses acolytes sont dans le processus, en tant que commission nationale de recensement des votes chargée, à titre provisoire, de rassembler les votes et de veiller à leurs proclamations, de façon provisoire. Ils se basent sur les comptes rendus remontés par les délégués de la Cour d’appel, présents sur l’ensemble du territoire nationale. “Nous le faisons également sur la base de procès verbaux”, insiste-t-il, qui nous parviennent des 45 commissions départementales de recensement des votes, lesquels travaillent sur les PV des bureaux de vote et sur tout document pertinent, annexé à ces PV”, explique-t-il.

Cette dite commission est composée de trois magistrats, de deux représentants des candidats en lice, en raison d’un titulaire et d’un suppléant, sous la supervision de la CENA. La commission nationale de recensement a pour tradition de se réunir avec ses membres pour expliquer ses procédures et ses méthodes de travail.

Sur ce, le juge Kandji tient à préciser que seule la commission nationale a le pouvoir de redresser et d’annuler les chiffres qui leurs parviennent. “Les chiffres qui nous parviennent peuvent être redresser s’ils y a des erreurs ou faire l’objet d’annulation s’il y a un motif qui le justifie. Contrairement à nous, la commission départemental ne peut que redresser des erreurs s’il y a lieu. Voilà pourquoi le travail de la commission commence aujourd’hui, lundi 25 février”.

D’après M. Kandji, ils ont en leur possession, les PV de Gossas, de Guédiawaye, de Malem Hodar, de Birkilane, de Bambey, et de Koungueul. Les autres commissions vont boucler leurs PV d’ici la fin de la soirée, avant de rejoindre le groupe du juge Kandji pour le travail.

“Le procès verbal sera remis au plus tard vendredi 1er mars, au niveau du Conseil constitutionnel.”

Ses réactions concernant les revendications de victoire du parti au pouvoir attendues, juge Kandji affirme : “Je ne peux en parler, la CENA a répondu”.

Face à l’insistance des journalistes sur sa position par rapport aux avis des membres du parti au pouvoir qui propulse Macky Sall à la tête des autres candidats, il avance : “La proclamation des résultats aura lieu jeudi ou vendredi prochain”.

Et à la question de savoir s’il dénonce l’attitude du parti au pouvoir et de l’opposition, aussi, il répond : “Personne n’a le droit de proclamer des résultats sauf la Commission nationale et définitivement le Conseil constitutionnel. Je ne condamne pas l’attitude du Premier Ministre. Ils sont dans leurs rôles et moi, je suis dans le mien. Ce sont des politiques. Moi je suis un juge, chargé de compiler les résultats et de les proclamer. Chacun est dans son rôle. Je ne condamne pas. Ce rôle de condamner revient à la CENA”, coupe-t-il.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire