A LA UNE Actualité politique Présidentielle du 24 février Saint-Louis

Campagne électorale : Le leader de « SonkoPrésident » propose des solutions pour la Langue de Barbarie

Adama SENE, correspondant de Téranga News à Saint-Louis. 

Ousmane Sonko, est le dernier candidat de l’élection présidentielle à battre campagne dans la capitale du Nord. Après un long périple qui l’a conduit dans certaines localités des trois départements de la région de Saint-Louis, le leader de la coalition « SonkoPrésident » a tenu un meeting à la place Faidherbe. Une tribune qu’il a encore choisie pour vilipender le régime sortant, avant de promettre une gestion sérieuse des souffrances des populations de Saint-Louis.

Composé en majorité de jeunes, la place Faidherbe a refusé du monde pour l’accueil du candidat à la présidentielle, Ousmane Sonko. Fidèle à son habitude, le leader du Pastef très offensif, a tiré de nouveau à boulets rouges sur Macky Sall et son gouvernement. A en croire le candidat de « SonkoPrésident », le Président sortant ne mérite nullement un second mandat parce qu’il n’est pas un homme de parole. « Les populations de Saint-Louis doivent sanctionner la coalition BBY et son leader.  Depuis son ascension au pouvoir à aujourd’hui, Macky ne cesse de se dédire sans gêne. Toutes les promesses faites à Saint-Louis ne sont jamais respectées. Il incarne l’antipode de la parole donnée et symbole par essence les contre-valeurs » a soutenu Ousmane Sonko. Dopé par les vivats de ses militants et sympathisants, le candidat Sonko est revenu longuement sur les nombreux problèmes de Saint-Louis. Selon lui, la brèche, la qualification et l’emploi des jeunes, la dilapidation des ressources halieutiques et des terres, l’avancée de la mer, la chute libre du tourisme, sont autant de questions sérieuses qui nécessitent des réponses adéquates pour redorer le blason de la région Nord. « Par manque de volonté politique du gouvernement de Macky Sall, les morts se multiplient à la brèche et la mer avance à grands pas sur les maisons dans la Langue de Barbarie. Pourtant ils investissent ailleurs des centaines de milliards de francs CFA dans des projets et programmes peu rentables aux sénégalais. Au même moment la pêche souffre de manque d’infrastructures et de moyens pour se développer, malgré sa place capitale dans notre économie » a dénoncé le leader de la coalition « SonkoPrésident ».  Ainsi pour apporter des solutions à cette longue liste de souffrances dans la Langue de Barbarie et dans le secteur de la pêche, Ousmane Sonko s’est engagé, une fois porté à la tête du pays à fournir les efforts nécessaires pour y mettre fin. « Dans notre programme économique, la pêche y occupe une place de choix. Les pêcheurs seront assistés et outillés pour aller au-delà de 12.000 miles.  Nous construirons des usines de transformation des produits halieutiques dans le long de la côte et obligerons les bateaux-usines à démarquer au Sénégal. Nos ressources seront sécurisées davantage et ne seront plus brader aux bateaux étrangers » a-t-il lancé.  Avant de poursuivre qu’il fera de même sur la lapidation de nos terres avec les agrobusiness. « On ne permettra plus à des étrangers de venir chez nous faire fortune et tout rapatrier dans leur pays » a signalé le leader du Pastef.  Pour Ousmane Sonko, Saint-Louis sera dotée d’une grande plateforme industrielle et touristique dans toute la région pour jouer pleinement son rôle dans l’économie nationale.a

A propos de l'auteur

Daouda SOW