A LA UNE Actualité Dakar politique

Présidentielle de février 2019 : EL Hadji Issa Sall s’engage a doté en 100 jours à chaque département une université, un hôpital (..) grâce à une équipe gouvernementale de 20 ministres

 

Il est bel et bien le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement. El Hadji Issa Sall a été investi candidat à la candidature pour la présidentielle de février 2019. Ce samedi 8 décembre 2018, le parti de Moustapha Sy a décliné son programme dénommé Pur 100. C’est la réponse aux « 100 questions que les Sénégalais se posent ». El Hadji Issa Sall, requinqué par une foule immense massée aux allées de la Centenaire, a expliqué que Pur 100 « met l’homme au début, au centre et à la fin de tous ».

Ce programme est articulé autour de 4 axes dont l’objectif principal est d’ « équilibrer les institutions ». Le premier axe va réduire les pouvoirs du président de la République. Ce dernier devra défendre sa politique à l’Assemblée nationale. Qui verra le mode d’élection des députés changé sans plus de détail. Et pour y parvenir, le candidat du Pur, une fois élu, propose de créer un Conseil supérieur de la justice dont l’objectif sera d’assurance l’indépendance du secteur en gérant la carrière des magistrats.

Pour le 2ème axe, une gouvernance économique inclusive sera adoptée, là aussi sans plus de détail. L’axe 3 sera consacré à la réduction des inégalités et la construction citoyenne alors que l’ axe 4 va s’occuper du financement et du partenariat.

EL Hadji Issa Sall s’est engagé, une fois élu, à faire ses preuves en 100 jours. « On ne va pas nommer plus de 20 ministres pour réduire le train de vie de l’Etat et gagner en cohérence et efficacité. Nous allons faire un diagnostic de l’Etat. Nous allons vous dire ce que le Sénégal a comme richesse » a promis El Hadji Issa Sall. Qui a, aussi, pris l’engagement de supprimer « les agences budgétivores telles que le Conseil économique social et environnemental et le Haut conseil des collectivités territoriales.

Toujours dans les 100 premiers jours de son mandat, s’il est élu, EL Hadji Issa Sall promet de « construire 45 hôpitaux dans chacun des 45 départements du pays, Un centre de santé dans chacune des 550 communes du Sénégal et un lycée dans tous les communes qui n’en disposent pas encore et une université de taille moyenne dans chacun des 45 départements. Chaque département aura un commissariat de police et chaque commune d’une brigade de gendarmerie ».

Le candidat du Pur ambitionne, toujours dans les 100 premiers jours, la suppression des séries au baccalauréat. C’est à l’université que le choix se fera. C’est comme ça que l’enseignement de la science pourra retrouver son lustre d’antan, selon EL Hadji Issa Sall.

A propos de l'auteur

Gnigno FAYE

Laisser un commentaire

Close