A LA UNE Actualité economie societe

Senelec a réussi son pari de solliciter 30 milliards de FCFA

La Société d’électricité du Sénégal (Senelec) a démarré, le 20 février 2017, sur le marché financier de l’UEMOA, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne en vue de mobiliser 30 milliards de FCFA.

La Senelec a réussi son pari de solliciter cette somme auprès du marché.

Pari d’une opération s’inscrivant dans le cadre de la stratégie de mobilisation de ressources mise en place par les instances de décision de la Senelec pour financer, en partie, le « Plan Yeesal Senelec 2020 ».

La demande a dépassé l’offre. L’opération lancée en février a permis de mobiliser 38,2 milliards de FCFA à travers un syndicat de placement dirigé par CGF Bourse et Impaxis Securities.

Le taux d’intérêt appliqué est de 6,5% à apprécier par rapport à la notation investment grade octroyé à la régie par l’agence Bloomfield.

Par catégorie des investisseurs, la part du lion revient aux personnes morales. Les banques ont souscrit à hauteur de 11 milliards de FCFA contre 6,9 milliards de FCFA pour les assurances et 7,2 milliards de FCFA pour les sociétés non financières.

Les ménages et les personnes physiques ont souscrit environ 10% de la levée totale soit deux fois la moyenne observée lors des émissions précédentes.

Le directeur général de la Senelec, Matar Cissé, indique que la moitié de ces ressources mobilisées, servira à “financer la qualité de service”.

La durée de l’emprunt est de 7 ans dont 2 ans de différé. Les intérêts seront payés semestriellement à partir de la date de jouissance des titres fixée dans les cinq (5) jours suivant la date de clôture de l’opération. Le remboursement du capital sera aussi semestriel à raison du paiement du dixième (1/10) du capital (après quatre semestres de différé).

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire

*

Close