A LA UNE Actualité politique societe

Kédougou : Aucune carte biométrique distribuée dans la commune de Khossanto

De Alioune Badara SALL, Kédougou

« La situation est celle qui se résume à une attente du début de la distribution des cartes biométriques CEDEAO». C’est ainsi que le maire de la commune de Khossanto nous a fait la situation dans sa municipalité qui a servi de local à la commission d’inscriptions. En effet, aucune carte n’a été distribuée ici, depuis la clôture des inscriptions sur les listes électorales. Cependant, il y en a parmi les habitants qui ont reçu leurs cartes d’identité parce qu’ils se sont inscrits en dehors de Khossanto, à Kédougou, Saraya ou Sabodala. Et pourtant, la même commission qui inscrit les habitants à khossanto est la même qui a été à Sabodala.

A Sabodala, nous fait savoir Mamady Cissokho, maire de Khossanto, la distribution a démarré mais elle est très timide. La commission installée sur place fait le tour des villages environnants situés sur l’axe pour remettre les cartes à leurs propriétaires. Pour le maire, le retard accusé à Khossanto n’est pas grave. M. Cissokho minimise même si une autre source nous informe que c’est le sous-préfet Mbaye Sy de Sabodala qui a tardé à se rendre à Dakar pour le tri. Toutefois, le maire rassure que d’ici mi-juin, tout ceci ne sera qu’un mauvais souvenir puisque beaucoup de cartes seront distribuées. Ce qui serait une aubaine pour les étrangers d’ici qui se sont inscrits dans la commune. C’est le cas des enseignants qui doivent rentrer chez eux d’ici peu pour les grandes vacances. Et beaucoup d’entre eux pour ne pas dire tous ne pourront pas rentrer et revenir avant l’année scolaire prochaine en octobre 2017. C’est aussi le cas de certains commerçants et autres agents de l’administration. Pour l’heure, les habitants de Khossanto et des autres villlages: diakhaling, Kobokhoto, Touroukhoto, . . . prennent leur mal en patience pour ce qui est du cas des cartes d’identité biométriques. Entre temps, les cartes d’identité numérisées sont encore valables jusqu’au 30 juin de cette année, selon un communiqué du ministère de l’intérieur qui a prorogé leur validité jusqu’à cette date.

A propos de l'auteur

Daouda SOW

Laissez un commentaire

*

Close