A LA UNE Actualité Législatives du 31 juillet 2022 Matam politique

Législatives 2022 : Matam confirme son statut de fief de Macky Sall, YAW perce dans la région

De Thierno Baye Diéne correspondant de Teranganews à Matam 

La région de Matam avec ses 293.000 électeurs a placé la liste BBY à la première loge des résultats du scrutin de ce 31 juillet. Une victoire acquise par la mouvance présidentielle mais qui reste entachée par une surprenante percée dans la commune de Nabadji Civol,

Les responsables politiques du Benno Bok Yaakar de la onzième région avait promis un triomphe avec des scores soviétiques dans le titre foncier de Macky Sall. Il y a certes une victoire sans bavure mais les scores, pour ces élections, n’ont pas atteint les hauteurs escomptées. Dans la quasi-totalité des communes, le score de 90% était le minimum syndical pour les alliés de la mouvance présidentielle. Mais au soir du 31 juillet, les autres listes notamment le Yewwi Askan wi ont fait plus que de la figuration dans des localités bastion du BBY.

Dans la commune de Ourossogui, dirigée par Me Moussa Bocar Thiam, le BBY a remporté la mise avec un écart significatif de plus de 2400 voix. La liste dirigée par Aminata Touré a obtenu 3104 voix contre 665 pour le Yaw et 660 pour Aar Sénégal. Soit un taux peu glorieux de 68%. Dans les détails, dans certains centres de votes, le Yewi semble clairement avoir tenu la dragée haute à la liste Benno. Au centre école 2 de Ourossogui où le maire de la ville a voté, les résultats étaient serrées par endroits. Au bureau de vote N° 5, l’écart entre le Benno et le Yaw est de 31 voix. 99 pour BBY et 68 pour Yaw. Cependant les résultats globaux provisoires de la commune accordent 14% à la liste des alliés de Ousmane Sonko et encore 14% pour la liste Aar Sénégal amenée par le candidat départemental Amadou Dia, originaire de Ourossogui.
Percée de Yaw dans Nabadji

C’est dans la commune de Nabadji Civol où le maire Abdoulaye Sally Sall avait assuré un score « soviétique », comme « d’habitude » que le Yewi a obtenu ses meilleurs résultats. Au village de Sedoo Sebbé, sur les 4 bureaux de vote, Yaw a réalisé la prouesse de remporter les 3. Les camarades de Dethié Fall ont engrangé 573 voix contre 472. Soit un écart de 101 voix. Mais dans les autres localités, Benno n’a pas fait dans le détail, à Ndouloumadji Dembe, les deux coalitions phares ont obtenu respectivement 1271 et 59. Finalement, malgré la surprenante percée de Yewwi, Nabadji confirme son statut « domaine réservé » au président Macky. Cette même tendance se confirme un peu partout dans les autres communes du département de Matam.

Même dans le village de la tête de liste départementale de Yewwi, Banta Wagué n’a pas fait le poids à Bokidiawe face au maire Khalilou Wagué, par ailleurs candidat suppléant départemental du Benno. Malgré un score à la hausse comparé aux dernières locales, Banta a lourdement perdu sa bataille face aux ténors du pouvoir. Il a récolté la voix de 509 électeurs là où le Benno a totalisé 1474 voix.
Thilogne se réconcilie avec Macky

La commune de Thilogne, réputée être une terre rebelle semble avoir fait la paix avec le chef de l’État. Étant, l’une des 3 localités du département de Matam a avoir renversé son maire au profit d’une liste parallèle, Thilogne a cette fois ci adhéré à la décision du président du Benno Bok Yaakar en votant pour cette liste à 87% avec 2572 voix. La kyrielle de responsables a fait le job avec l’appui du coordonnateur départemental, Farba Ngom. Le maire de la ville, Mamadou Elimane Kane, proche de Me Malick Sall a aussi « mouillé le maillot » pour faire triompher la liste dirigée par Mimi.

A propos de l'auteur

Khadim FALL