A LA UNE Actualité societe Ziguinchor

Ziguinchor : 19 jeunes interpellés puis relâchés, après de violentes manifestations sur le boulevard de la CEDEAO

De Youssouf DIMMA, Correspondant de Teranganews à Ziguinchor

Dix-neuf (19) jeunes garçons sont interpellés dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 janvier 2021, lors de manifestations violentes ayant eu lieu entre 19 h et 23 h sur le « Boulevard de la CEDEAO » (Ndlr : Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest) communément appelé « Boulevard des 54 m », allusion faite à sa largeur. Ces jeunes sont pris pour être parmi les manifestants ayant brûlés des pneus, des troncs d’arbres, des étoffes, des tas d’immondices, etc. sur le « Boulevard de la CEDEAO » en guise de protestation.

Interrogés, les manifestants déploraient « le fait que ce boulevard des 54 m ne soit pas éclairé la nuit occasionnant des accidents nocturnes à n’en plus finir, nous avons déploré ces temps-ci deux accidents de la circulation et l’une des victimes qui est un homme âgé, a succombé à ses blessures ». L’un des manifestants ayant requis l’anonymat a indiqué que « nous avons trop négocié avec la mairie concernant l’éclairage de ce boulevard mais rien n’a été fait alors que nous nos quartiers sont au même titre que tous les quartiers de Ziguinchor, nous ne demandons pas de faveur, mais rien que nos droits. »

Les quartiers traversés par ce boulevard qui traverse la commune de Ziguinchor du nord au sud, sont ceux de Belfort, Santhiaba, Tilène, Kadior, Kandialang et Néma 2.

Mais les manifestations ont eu lieu entre les quartiers Néma 2 et Kandialang.
Pour une manifestante aussi, « nous étions en train de manifester pour nous faire entendre, la police est venu nous lancer des grenades lacrymogènes, c’est pourquoi nous avons riposté ».

L’adjoint au maire chargé de la jeunesse et des sports est venu s’enquérir de la situation sur le lieu des manifestations avant de déclarer que la mairie travaillait déjà en collaboration avec les services compétents de l’Etat, à ce que le projet de reconstruction de la totalité de ce boulevard est en cours, il est même bien avancé ».

Aux dernières nouvelles, nos sources policières ont indiqué que « tous les 19 jeunes ont été relâchés ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire