A LA UNE Actualité Justice societe Tivaouane

Tivaouane-Litige foncier : liberté provisoire pour les 17 habitants de Tobène

De Chérif Touré correspondant Teranganews à Tivaouane

Les populations de Tobène peuvent pousser un ouf de soulagement après la libération de leurs proches. Il s’agit des 17 personnes cueillies le 12 août dernier par les gendarmes dans le cadre du litige foncier qui oppose les Industries Chimiques du Sénégal (ICS) aux habitants de Tobène.

Pour l’activiste et non moins membre du collectif Aar Li Nu Bok Guy Marius Sagna la première bataille vient d’être remportée. « Il s’agit d’une victoire pour la première bataille. Mais il reste d’autres batailles à mener. Les accusés doivent bénéficier d’une liberté définitive lors de la prochaine audience. Les ICS doivent également accepter de les dédommager sur la base du barème qu’ils ont exigé », affirme le célèbre activiste.

Venu défendre les habitants de Tobène, maître Assane Dioma Ndiaye s’est également félicité de la décision du juge. Selon lui, les avocats doivent s’impliquer davantage pour la défense des droits fondamentaux des personnes. Il souligne dans ce sens : « vous êtes habitué à me voir dans ces genres d’affaires avec mes confrères comme Me Khoureychi Ba ou Me Abdoulaye Tall. Mais aujourd’hui vous avez vu le nombre important d’avocats qui se sont illustrés surtout des jeunes. Ils ont fait preuve d’engagement et de dévouement. Aujourd’hui je suis heureux de constater que nous formons une équipe d’avocats prêts à défendre toute personne que nous estimons être victime d’une injustice sans rien attendre en retour ».

Le délibéré sur cette affaire est attendu le 26 août prochain. A noter que le jeune activiste Ardo Gningue du mouvement Aar Li Nu Bok de Tivaouane, arrêté pour avoir soutenu les villageois de Tobène, a lui aussi bénéficié d’une liberté provisoire assorti d’un mois de sursis.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire