A LA UNE Actualité Afrique societe

Mali : Un deuil national de trois jours après le massacre de 132 civils par des terroristes

Près de 130 civils ont été tués dans le centre du Mali lors d’attaques attribuées à des djihadistes affiliés à Al-Qaïda, un des pires massacres connus par le pays et le dernier en date d’une série de tueries en cours à travers le Sahel. Des élus locaux ont rapporté des scènes de massacres systématiques perpétrés par des hommes en armes à Diallassagou et dans deux localités environnantes du cercle de Bankass dans le centre du pays, l’un des principaux foyers de la violence qui ensanglante le Sahel depuis des années.

Le gouvernement de la République du Mali a le regret d’informer que les paisibles populations des villages Diallassagou Dianweli et environs dans le cercle de Bankass ont fait l’objet d’attaques terroristes lâche et barbares dans la nuit du 18 au 19 juin 2022.

Le bilan cumulé fait état de 132 tués par des combattants de la katiba de Macina de Amadou kouffa dont plusieurs parmi les auteurs ont été formellement identifiés

En cette douloureuse circonstance le gouvernement présente ses condoléances les plus émues de la nation aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés

Le gouvernement condamne avec la dernière rigueur les attaques et exactions perpétrés contre de paisibles populations et rassure que toute les dispositions seront prises pour rechercher et traduire les auteurs de ces actes criminels devant la justice
Le gouvernement appelle à la communion des cœurs et des esprits des Maliens face à cette épreuve réitère que la sécurité et la protection des personnes et leurs biens restent sa priorité absolue

En conséquence, les vaillants forces armées de défense et de sécurité en première ligne dans la lutte contre le terrorisme, continueront avec détermination la dynamique de recherche de destruction des sanctuaires terroristes dans le cadre du plan Maliko et de l’opération Keletigui en veillant au respect du droit international humanitaire DIH et du droit de l’homme
Que dieu bénisse le Mali

Et en mémoire à ces civils tués par des terroristes, le gouvernement de transition a décrété un deuil national de trois jours.

En hommage aux victimes aux victimes des attaques terroristes perpétrées le samedi dernier, le président de la Transition a décrété un deuil de trois jours sur toute l’étendue du territoire national.

Décret déclarant en deuil national
Le président de la transition, chef de l’état

Vu la constitution
Vu la charte de la transition
Vu la loi no 2022-001 du 25 février 2022 portant révision de la charte de la transition
Article 1 Un deuil national de trois jours (3) à compter du mardi 21 juin 2022 est déclaré sur toute l’étendue du territoire national en hommage aux victimes des attaques terroristes perpétrées dans la nuit du samedi 18 juin 2022 dans les localités de Diallassagou Dianweli Deguessagou et environs, dans le cercle de Bankass
Les drapeaux sont mis en berne sur tous les bâtiments et édifices publics pendant pendant toute la durée du deuil

Article 2 le présent décret sera enregistré et publié dans le journal officiel

Bamako, le 20 juin 2022
Le président de la Transition

A propos de l'auteur

Khadim FALL