Actualité

Demande de mise en liberté provisoire : Kilifeu et Simon édifiés demain

La chambre d’accusation se penche demain mardi 16 novembre sur les demandes de mise en liberté provisoire, introduite par les conseils respectifs de Landing Mbessane Seck et Simon Niaga Kouka, en détention depuis trois mois.

Cette sollicitation des avocats a été faite après leurs auditions dans le fond du dossier. En prison depuis le 13 septembre dernier, Kilifeu et X pour inconnu à identifier sont visés pour « corruption, tentative de faux dans un document administratif et tentative de trafic de migrants ».

Pour sa part, Simon qui serait très malade, est sous le coup d’une inculpation pour « tentative de trafic de migrants et complicité d’usage de faux ».

Thierno Amadou Diallo, à l’origine de l’éclatement du scandale, a été lui inculpé pour « complicité de corruption, complicité de tentative de faux, usage de faux document administratif et de complicité de trafic de migrants ».

Toutefois, le Forum du Justiciable est sorti de sa réserve pour dénoncer la détention illégale de certains détenus malade.
«Très attaché à la santé particulière des personnes privées de liberté, nous rappelons aux autorités le caractère fondamental du droit à la santé et interpellons les autorités judiciaires sénégalaises sur le fait qu’aucun détenu ne devrait être maintenu en détention si son état de santé physique ou mentale est durablement incompatible avec la prison », ont indiqué les membres dudit Forum à travers un communiqué.

Ils poursuivent: «et c’est dans cette optique qu’informés de la dégradation de l’état de santé de Simon Kouka, nous attirons l’attention des autorités habilitées sur la question substantielle de la prise en charge des détenus malades, les invitons donc à reconsidérer sa situation carcérale si son état de santé est devenu incompatible avec la détention et nécessite par ailleurs des soins particuliers et un suivi en dehors du milieu carcéral », ont-ils souligné dans le document.

A propos de l'auteur

Dame Diop