A LA UNE Actualité Diourbel Education societe

Diourbel : Les membres des CDPE outillés pour mieux accroitre la lutte contre la mendicité des enfants

De Abdoulaye Faye, correspondant de Teranganews à Diourbel

Les acteurs membres des Comités Départementaux de Protection de l’Enfant (CDPE) de la région de Diourbel, dans le cadre du Projet « contribuer à l’éradication de la mendicité forcée des enfants talibé au Sénégal », ont bouclé, samedi 10 avril 2021, sur initiative de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), une session de formation de 72 heures sur la communication pour le changement social.

Dans le cadre du Projet « contribuer à l’éradication de la mendicité forcée des enfants talibés au Sénégal », le préfet du département de Diourbel, Ibrahima Fall, a clôturé, ce samedi 10 avril 2021, un atelier de 72 heures, initié par la Rencontre Africaine des Droits de l’Homme (RADDHO), pour la formation des acteurs membres des CDPE sur la communication pour le changement social.

L’objectif de cet atelier de formation, si on croit bien l’adjoint préfet du département de Diourbel, est « de réussir a formé les membres des CDPE sur la méthode à utiliser pour communiquer afin d’amener les acteurs qui sont impliqués dans la question de la mendicité des enfants talibés que ceux-là soient outillés à faire changer un comportement au niveau de la communauté ».

Le coordonnateur régional des services de l’AEMO de la région de Diourbel, Aboubakry SY, estime que durant ces trois jours, en tant qu’acteurs membres des CDPE de Diourbel, ils ont « acquis suffisamment de connaissance » qui leur permet de mieux « appréhender les conséquences drastiques que le phénomène de la mendicité des enfants engendre, mais également, de l’incapacité pour certains Serigne Daara d’assurer la prise en charge des talibés ». Malgré que le problème des enfants victimes de pire forme de travail via la mendicité forcée persiste toujours dans les daaras flottants, selon M. SY, à travers un constat, des « particularités » ont été notées, durant les trois jours de travaux, dans « certains daaras qui sont dans une dynamique de changement de conduite, voir même de méthode d’apprentissage ».

Le représentant des maîtres coraniques, Serigne Oumar Tandian, magnifie la tenue de cet atelier et remercie les autorités administratives et la RADDHO pour avoir convié les maîtres coraniques afin d’apporter des pistes de solutions pour éradiquer le phénomène de la mendicité des enfants talibés, tout en insinuant que les maîtres coraniques doivent se mettre à côté des autorités.

« Mais  nous disons tout le temps, est-ce que les autorités connaissent ce que vivent les daaras ? Est-ce que, ce que nous voulons faire peut régler définitivement cette question sans mettre les daaras et l’école française au même pied d’égalité en termes d’investissement. Mais nous appelons l’Etat à examiner le projet de loi des daaras et de l’adopter pour régler la question de la mendicité forcée des enfants talibés… », notifie M. Tandian.

Au terme de l’atelier, un plan d’action de près de 10 millions de francs a été élaboré par les membres des CDPE de Diourbel et sera proposé au partenaire pour dérouler d’ici juin une stratégie de lutte contre la mendicité forcée des enfants talibés, apprend-on, lors de la dernière journée des 72 heures de formation.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire