A LA UNE Actualité Presse du jour

Presse du jour : La sortie fracassante d’Abdoulaye Bathily contre le Président Macky Sall fait la Une de nombreux quotidiens de ce mardi 3 avril 2018

La sortie inattendue d’Abdoulaye Bathily contre le régime du Président Macky Sall en critiquant tour à tour le procès Khalifa Sall qui a conduit à son emprisonnement à 5 ans de prison mais aussi l’histoire du parrainage occupe la manchette des quotidiens de ce mardi 3 avril 2018.

L’ancien secrétaire général de la Ligue démocratique (LD) a dans une sortie sur une radio de la place dénoncé l’affaire Khalifa Sall qu’il assimile à un procès purement politique position qu’il a d’ailleurs signifié au chef de l’Etat dés le début de cette affaire.

Le Quotidien en fait sa Une du jour avec un titre assez éloquent : « Justice, parrainage, …etc : Bathily crache du feu sur Macky ».

Pour Abdoulaye Bathily « Il est clair que c’est un  procès politique depuis le départ », telle est la conviction d’Abdoulaye Bathily dans cette affaire.

Selon le quotidien Le Quotidien qui rapporte les propos de l’historien « tous les responsables de Benno Bokk Yakaar connaissent cette caisse d’avance ».

Abdoulaye Bathily de renchérir « la justice comme tous les corps de métier à ses brebis galeuses  et est très souvent instrumentalisée par les pouvoirs dans les luttes politiques, d’ailleurs il voit en la démission du juge Déme un aveu dans le fonctionnement de la justice ».

Vox Populi qui évoque la sortie musclée d’Abdoulaye Bathily nous apprend que l’ancien jallarbiste porte des critiques sévères sur la gestion de l’Etat par le pouvoir en place d’où le titre du quotidien : « Bathily en rajoute une couche ».

Et, à en croire l’universitaire « le pays est dans une situation dangereuse. Pour ce qui est de la caisse d’avance Bathily n’y est pas allé par quatre chemins. Selon lui « cette affaire de la caisse d’avance tout le monde le savait. Tous les anciens maires de Dakar l’ont avouée. Et moi dés la première semaine j’ai dit au Président Macky Sall que cette affaire Khalifa Sall est une mauvaise affaire pour l’image de notre démocratie », peut-on lire dans les colonnes de Vox Populi.

Interpellé sur le parrainage Abdoulaye Bathily juge antidémocratique, de l’avis de Bathily « le parrainage est anti démocratique ». Restons avec les sorties contre le Président Macky Sall et c’est Source A qui en parle avec une déclaration surprenante d’Abdoulaye Wilane sur le parrainage à la suite de la sortie d’autre Abdoulaye Bathily cette fois.

Et pour le maire de Kaffrine et socialiste pro Tanor Dieng de se demander « comment expliquer qu’après avoir adopté une constitution par référendum, nous puissions avoir un contentieux pré-électoral  simplement parce qu’il est évoqué une modification de la constitution  sur une question qu’on aurait régler dans la paix et par le dialogue », a déclaré Wilane.

Parlons éducation avec l’invite faite aux syndicats d’enseignants par le Khalife générale des Tidjanes Serigne Mbaye Sy Mansour qui a demandé aux syndicats de surseoir à leur grève.

Serigne Mbaye Sy Mansour qui recevait les enseignants lors de la 6e édition de la ziarra annuel a demandé « aux syndicats de suspendre leur grève tout en invitant l’Etat a respecté ses engagements vis-à-vis de ces derniers. Serigne Mbaye Sy Mansdour a aussi plaidé auprès de l’autorité l’annulation des sanctions contre les enseignants ».

A Touba, le khalife Serigne Mountakha Bassirou Mbacké traque les spéculateurs fonciers à Touba. Le successeur de Serigne Sidy Moukhtar Mbacké a instruit ce samedi à son ndieuwrigne Serigne Sidi Abdoul Ahad de s’adresser au 91 chefs de villages et délégués de quartier de la cité religieuse de mettre fin  à la vente illicite de terrains à usage d’habitation  sur toute l’étendue du titre fondier de Touba.

Parlons sport pour avec le combat de lutte qui a opposé ce samedi Gris Bordeaux de l’écurie Fass et Balla Gaye 2 de Guédiawaye.

Sorti victorieux de ce duel sur décision arbitral aux points, le lion de Guédiawaye veut reconquérir le titre de roi des arènes alors que les dirigeants de Fass vont déposer ce mardi 3 avril 2018 un recours pour contester cette défaite de leur poulain Gris Bordeaux qui s’estime avoir été lésé par l’arbitrage.

En football, le sélectionneur national Aliou Cissé continue de chercher des solutions sur le coté de sa défense et ce week end, il était  en France pour superviser Abdallah Ndour.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laissez un commentaire

*

Close