A LA UNE Actualité culture societe

Soirée entre elles, atelier soin de beauté, les sans valentins seront en mode Galentine’s Day

Le monde célèbre l’Amour aujourd’hui. Les couples s’attendent à des déclarations enflammées, à des chocolats, des peluches et des bouquets enchantés, (même s’il vaut mieux ne pas oublier les gestes tendres tout au long de l’année).

Et quand en est-il de ceux qui ne la célèbrent pas ? Pas dans le sens où l’amour est célébré tous les jours, mais plutôt dans celle où la personne est seule, ni mariée ni en couple. A la base, certaines filles, célibataires endurcies sont totalement à l’aise dans leurs baskets. Mais cette atmosphère rose crème pleine de sucre et de bons sentiments finit par avoir raison sur beaucoup d’entre elles.

Les femmes, doublement célibataires ou divorcées, rencontrées clament dès l’entame de la discussion : « Qui a dit qu’il fallait être en couple pour s’amuser et se faire plaisir ? »

Ndeye Sokhna est divorcée depuis quatre mois. Pour que les petits cœurs n’aient pas raison de son moral, elle s’improvise un atelier beauté à domicile chez elle, entre filles bien sûr. « Cette fête, je l’a surnomme « cruella » depuis que je suis officiellement redevenue demoiselle. Je la vis évidemment pas bien c’est pourquoi j’organise une partie de soin de soi. Ce soir on sort les vernis, et les produits de beauté. A nous le spa à la maison, » dit-elle avec un soupçon d’enthousiasme, éclairé d’un immense sourire.

Rien de mieux qu’une soirée entre filles après une histoire de ce genre. Et avec cette touche soin, « un temps pour soi », c’est un double bénéfice garanti.

Elles t’illuminent la journée de fous rires, avec leur manie de tout ramener à une dimension ironique. Pensez-vous, une demoiselle fait de la Saint-Valentin son jour de chasse à l’homme. Aida a 23 ans, elle est belle et fraîche, tout pour appâter un monsieur en ce jour. Cette journée est à elle. « Je ne suis ni mariée ni en couple. Tout comme c’est aussi vrai qu’aujourd’hui, je serai une star, dit-elle en levant les bras. Ceux qui me courtisent feront tout pour me séduire. Je me laisserai gâter et je choisirai celui avec qui je passerai la soirée, juste pour le plaisir. »

Avec Naty Mbayang Sow, sapée telle une actrice de cinéma, c’est une grosse soirée anti Saint-Valentin en mode Galentine’s Day ! Musique, dancefloor improvisé entre les canapés et autres folies. « J’ai des copines qui sont célibataires depuis que Christophe Colomb a découvert l’Amérique, dit-elle d’un air sérieux. Moi, je le suis il y’a peu. Je ne m’y fais pas donc ce sera une soirée entre ces copines, avec nos folies et nos idioties pour ne pas tomber dans le… cherche-t-elle un instant, sentimental. »

« Seule à la Saint-Valentin et alors, » ironise-Fatimata. Pourtant, la jolie guinéenne pense à la promesse d’une soirée avec sa meilleure amie, comme au bon vieux temps. Quand téléphone n’était pas tactile et que MSN n’était autorisé qu’une heure pour ne pas dépenser le forfait internet.

Nafi Amar et Khoudia se disent soulager que ce 14 février soit un jour ouvrable. Et cela tombe bien, la Saint-Valentin a lieu à un mois idéal pour se blottir dans la chaleur de son canapé, ou de son lit. « Un bon film comique, dans mon canapé préféré, c’est comme cela que je compte la passer, » dit-Nafi. Khoudia elle, préfère se la jouer bouquine.

Les filles, rassurez-vous, les célibataires aux masculins aussi montent leur plan spécial anti-valentine’s day. Ou en tout cas, c’est ce que nous apprend Abdoul Wahab. « Non je n’ai pas de copine, » dit-Abdoul Wahab sur un ton à la fois sec et malicieux. Les activités de la vie ne laissant pas trop de place aux sorties et retrouvailles entre amis, cette occasion est propice pour raffermir ces liens. « C’est vrai quoi, tonne-t-il, pourquoi ne pas en profiter pour prévoir un bon moment avec ses amis ? Ce sera toujours mieux que de rester seul à se morfondre devant un film beaucoup trop fleur bleue pour vous ou de passer la soirée à jouer au Playstation. Et puis le Real de Madrid joue aujourd’hui, quelle soirée ! Quelle soirée foot entre potes, » lance-t-il le regard, la mine et les gestes plein d’enivrement.

Sacrées gentes dames ! Elles ne sont jamais à court d’idées ces femmes. Alors oui la Saint-Valentin peut-être une fête incroyable quand on est doublement célibataire. Une façon de dire que les filles sont le remède des filles. En passant, celles qui pensent à retourner avec leurs ex juste pour ne pas se retrouver seule, l’ex qui a droit à une seconde chance doit mériter sa seconde chance.

Que ces filles prennent un bain, enfilent une robe de chambre en velours rouge, installent des lumières tamisées et… faites-vous du bien, vous le méritez…

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laissez un commentaire

*

Close