A LA UNE Actualité santé societe Ziguinchor

ZIGUINCHOR/Arriérés de primes : Les travailleurs du Centre de traitement des malades de la Covid-19 en brassards rouges

De Youssouf DIMMA, correspondant TerangaNews Ziguinchor

Arborant des brassards rouges, les travailleurs du plus grand Centre de Traitement des malades de la Covid-19, dans la région naturelle de la Casamance, sont montés au créneau ce lundi 27 juillet pour décrier leurs conditions de travail ; à commencer, selon eux, par « le non-paiement, par l’Etat, des primes spéciales prévues dans le cadre de la force –Covid-19 ».

En effet, selon Mame Khassim Ndiaye, infirmier au Centre de Traitement Epidémiologique (CTE) de l’Hôpital régional de Ziguinchor, par ailleurs porte-parole du jour : « nous avons organisé ce point de presse pour dénoncer un fait. En effet, nous sommes ici depuis le 22 mars 2020, par désignation ou par volontariat, nous travaillons d’arrache-pied en tout professionnalisme avec tout ce que cela demande comme conscience professionnelle. Mais l’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale à tout agent de la santé qui travaille dans les Centres de Traitement Epidémiologique sur le territoire national. A notre grande surprise, nous qui sommes ici sommes restés depuis lors sans la moindre prime de motivation. Au même moment l’ensemble de nos collègues qui sont sur toute l’étendue du territoire national, dans tous les autres CTE, reçoivent leurs primes du mois de mars à nos jours ».

A l’en croire « il s’agit d’une discrimination notoire que nous dénonçons avec la plus grande énergie ».

Revenant sur les conditions de travail en tant que telles, résume-t-il « c’est acceptable, au début c’était un difficile ».

Et de poursuivre : « nous interpellons le ministre de la santé et le président de la République pour qu’il apporte des solutions à cette situation, si rien n’est fait, nous n’excluons pas un arrêt du travail ; vous n’êtes pas sans savoir que ce CTE est le centre de référence de toute la zone sud (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, Ndlr) et même les malades de la sous-région sont référés ici puisque c’est seul ce centre est à même de prendre en charge les cas graves (de Covid-19, Ndlr) en raison de l’existence d’une unité de réanimation ».

Depuis le début de la pandémie au Sénégal, trois (3) décès sont enregistrés au CTE de Ziguinchor.
Actuellement, des agents de santé sont testés positifs à la Covid-19 y compris ceux qui sont en service au CTE de Ziguinchor. A ce sujet, M. Ndiaye a parlé de « quatre collègues de l’hôpital régional qui ont été infectés, sans compter ceux de l’hôpital de la paix, du centre de santé de Bignona ». Ce qui fait que, selon M. Ndiaye, « nous demandons plus de moyens pour assurer surtout notre protection. »

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire