A LA UNE Actualité Afrique politique

Mali : La mobilisation pour le départ du président Ibrahim Boubacar Keita ne faiblit pas

Le chef de file de la contestation au Mali Imam Mahmoud Dicko a encore réuni ses partisans ce vendredi 19 juin pour encore exiger la démission du président Ibrahim Boubacar Keita de la tête du pays. Après une première mobilisation réussie vendredi 5 juin, le prêcheur qui défit IBK, a appelé à la mobilisation pour pousser le président de la république à la démission car, à l’en croire, « IBK a échoué et il doit partir. Ce vendredi , une délégation a même était dépêché au Palais du Koulouba pour aller remettre une lettre de démission au président de la République.

«Le président aura une heure pour rendre sa démission», a indiqué le porte-parole Cheick Oumar Sissoko du Mouvement  Espoir Mali Koura (EMK). Et de proclamer: «Sinon, le peuple évoquera son droit constitutionnel qui est la désobéissance civile».

En présence de Modibo Sidibé, ancien Premier ministre; de Mme Sy Kadiatou Sow, ancien Gouverneur du district de Bamako et de l’ancien député Oumar Mariko, l’Imam Dicko prend la parole. Devant des centaines de milliers de personnes venues l’écouter, le guide religieux, quelques instants après avoir dirigé la prière de vendredi dans sa mosquée de Badalabougou, a parlé avec toute la maitrise de l’art oratoire que l’on lui connait.

La CEDEAO a dépêché une délégation pour essayer de trouver une solution à cette crise socio-politique qui secoue le Mali.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire