A LA UNE Actualité societe

Décès du talibé Abiboulaye Camara : Versions médicales et aveux du présumé meurtrier

 Arrêté à la suite de la mort du talibé Abiboulaye Camara, le superviseur de la daara Mariama Ibnata Imran de Louga, Abdou Latif Cissé, a affirmé, lors de son interrogatoire sous le régime de la garde à vue, avoir frappé la victime parce qu’il n’aurait pas su sa leçon, selon les informations de Libération online. Mais, il précise que c’était avec «un bout de corde» mis d’ailleurs sous scellé par la police.

Il faut dire que cette affaire Abiboulaye Camara cache aussi un scandale médical, soutien notre source. En effet, lorsque la victime a commencé à se plaindre de maux de tête, les médecins de l’hôpital de Louga lui ont juste remis, après une brève consultation, une ordonnance de 2000 Fcfa. Pire, la première autopsie, réalisée à Louga, a conclu à une mort naturelle alors que celle de Le Dantec établit que la victime est décédée «suite à un traumatisme crânien par coups et blessures causés par un objet contondant ». Selon nos informations, le parquet de Louga vient d’ouvrir une information judiciaire. Il a requis le mandat de dépôt.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire