A LA UNE Actualité

Crise à l’APS : Bamba Kassé et ses collègues tendent trois plaintes au DG Thierno Birahim Fall

Entre le Secrétaire Général du syndicat des professionnels de l’information de la communication du Sénégal, Bamba Kassé et le Directeur Général de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS),  la tension continue de monter. Suite à la plainte déposée par le premier nommé, le syndicaliste et ses collègues licenciés ont répliqué en servant trois plaintes pour diffamation, calomnie et entrave à la liberté de travail au Directeur de l’APS.

« On est en face d’une véritable cabale qui a pour objectif de décapiter le synpics. Un plan machiavélique est mis en place pour décrédibiliser la personne morale du Synpics dont le seul tort est de défendre des employés et des collègues qui ont été victimes d’injustice », a d’emblée prévenu le Secrétaire Général des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal, Bamba Kassé qui faisait face à la presse, ce lundi matin 17 février, à Dakar.

Faisant allusion à la plainte déposée par le DG de l’APS qui l’accuse de détournement de fonds alloués par le ministère de la communication et portant sur près de 65 millions de francs CFA, pour la couverture de la dernière campagne présidentielle, Bamba Kassé et ses collègues du Synpics parlent d’un contre feu mis en place par M. Fall pour détourner l’opinion nationale et étouffer l’affaire des nombreux scandales qu’il a créé dans sa gestion à la tête de l’Aps. « Je suis journaliste et pas gestion. Il faut se poser les bonnes questions. Je pense qu’ici à l’Aps, celui qui doit rendre des comptes c’est bien le Directeur qui est le seul ordonnateur des dépenses », s’est défendu-Bamba Kassé.

Le syndicaliste qui affirme avoir déposé en même temps que, Yaye Fatou Mbaye Diagne et Fatou Diop Wade, une plainte contre le Thierno Birahim Fall pour diffamation, calomnie et entrave à la liberté de travail soupçonne que le Directeur est protégé au point qu’il se permettrait de refuser de déférer à la convocation de la gendarmerie.

Par ailleurs, le bureau exécutif national du syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics) très bien représenté à la conférence de presse ,a témoigné son soutien à son Secrétaire général qui serait pris pour cible par des « personnes malintentionnées qui tentent de ternir son image à travers une campagne de désinformation.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire