A LA UNE Actualité

11 agents d’Orange Money à la barre pour ‘’concurrence déloyale’’ et ‘’abus de confiance’’

ED Citelium, la société en partenariat avec Orange mobile Sénégal, poursuit onze de ses agents pour un manque à gagner de 2 millions de francs Cfa par jour. En effet, la société reproche aux agents d’utiliser leur propre compte pour faire des transferts et retraits pendant les heures de travail.

Mercredi 12 février, à la barre, M. Konaté, représentant de la société, déclare que les commerciaux n’ont pas le droit d’utiliser leur propre téléphone portable pour des transferts. C’est un interdit qu’on leur avait signifié dès le début de leur formation. Une allégation balayée d’un revers de main par tous les agents.

Devant la barre, ils étaient 3 garçons et 8 filles. Eux tous avaient les mêmes mots à la bouche. ‘’C’est la société elle-même qui nous demande de ne pas laisser partir un client. Des fois, on n’a pas d’unité dans nos téléphones de service et quand on appelle pour en avoir, on nous demande d’emprunter en attendant. C’est ainsi que nous utilisions nos portables personnels’’.

A noter que la société avait mené une enquête pour épingler les agents présumés fraudeurs, avant d’enclencher une procédure contre ces 11 agents. Ils avaient ainsi été entendus le vendredi 7 et placés sous mandat de dépôt, le lundi 10 février dernier. Une procédure que les avocats de la défense ont tous regretté.
‘’J’ai le cœur meurtri de voir ces 11 personnes en prison. On dirait de l’acharnement sur ces personnes. Pourquoi ne pas consulter cette fameuse enquête (l’absent le plus présent de ce procès). Ils ne sont pas des délinquants mais des victimes. Leur place n’est pas en prison’’, martèle Me Tall un des avocats de la défense.

La partie civile a réclamé 50 millions de francs Cfa pour le préjudice causé et le parquet a requis l’application de la loi. Le tribunal a finalement renvoyé les prévenus des fins de la poursuite sans peine ni dépens. En clair, ils ont été relaxés purement et simplement.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire