Actualité Ziguinchor

ZIGUINCHOR : Une attaque terroriste avec prise d’otages simulée vite maîtrisée par les forces de défense et de sécurité

De Youssouf DIMMA, Correspondant de Teranganews à Ziguinchor

Une simulation d’attaque terroriste si proche de la réalité qu’on n’en croirait pas ses yeux. C’est l’exercice qui a lieu jeudi 05 décembre dans l’après-midi au port et à la gare maritime de Ziguinchor. En effet, l’opération est inscrite dans le cadre des épreuves auxquelles sont soumis les Cadres régionaux de coordination des opérations de lutte anti-terroriste (CRCO) dirigés par les Gouverneur de région, lesquels sont les démembrements régionaux du Cadre d’Intervention et de Coordination interministériel des opérations de lutte anti-terroriste (CICO) logé au Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, qui en assure la présidence.

Le scénario est le suivant.
A 15h un commando de terroristes fait irruption au port de Ziguinchor. Il ouvre le feu et descend un gendarme en position de sentinelle. Le commando se retranche dans le hall d’embarquement de la gare maritime prenant en otage une dizaine de personnes une femme. Leur exigence ? Que l’un de leur camarade qui est incarcéré à la prison de Rebeuss, à Dakar, soit immédiatement libéré à défaut de quoi le commando exécute tous les otages.
Le CRCO est immédiatement mis en branle. Tous les environs du port commercial et de la gare maritime de Ziguinchor sont évacués, le marché Escale est fermé. L’ensemble des rues adjacentes sont fermées sur un rayon de 500 à 800 mètres.
Les négociations s’engagent. Entre temps, le commando libère un otage. C’est la dame âgée d’une trentaine d’années et qui est vite récupérée et prise en charge par les forces de sécurité.
Vers 15h45, un terroriste est neutralisé (tué) par les forces de sécurité. Son corps est récupéré par les sapeurs-pompiers…
Vers 15h 50, un otage blessé est récupéré par les sapeurs-pompiers.
Vers 16h 00, un deuxième terroriste est neutralisé ; dans le même temps un autre otage blessé est prise en charge par les forces de défense et de sécurité remis aux sapeurs-pompiers. C’était pendant que l’assaut a été donné. C’est le dénouement.
A 16h20, deux agents de la police judiciaire s’introduisent dans l’enceinte du port munis de leur « mallette judiciaire » pour la « reconstitution des faits ».
A 16 h 26, la délégation du CRCO arrive sur les lieux sous la direction du gouverneur Guédji Diouf qui, pendant toute l’opération, en a assuré la coordination à partir de la gouvernance en étroite intelligence avec le Poste de Commandement (PCO) érigé non loin du port de Ziguinchor.

Réagissant à cette simulation, Guédji Diouf assure que « cela a été un succès » signalant la présence des gouverneurs de Kolda et de Sédhiou dont les CRCO ont également été associés dans cette épreuve.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire