A LA UNE Actualité

Tambacounda/28 motocycles remis à l’Ong : Lumière pour la mise en œuvre du PNBSF

De Amédine FAYE, correspondant de Teranganews à Tambacounda

Dans le cadre du Programme national de bourse de sécurité familiale(PNBSF), l’Etat du Sénégal, en partenariat avec la Banque mondiale, a doté les superviseurs de la région de Tambacounda de 28 motos. Le gouverneur de région, Oumar Mamadou Baldé, a procédé, ce lundi 2 décembre 2019 à la gouvernance, à la remise du matériel roulant à l’Ong la Lumière, opératrice sociale du PNBSF à Tamba.

Pour le porte-parole des superviseurs, M. Cheikh Oumar Senghor, la nouvelle logistique « permettra de faciliter leur déplacement dans les zones les plus reculées pour pouvoir en un temps record remonter les données très facilement  au niveau de la Délégation [Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale] ».
Avec le renouvellement du matériel de mobilité, l’Ong La Lumière entend réaliser plus de 3.000 sensibilisations auprès des 24.900 bénéficiaires du PNBSF des 46 communes que compte la région de Tambacounda. Sensibilisations qui vont porter sur l’éducation, l’état civil, la santé maternelle et infantile.

« Nous faisons aussi de la sensibilisation pour faire rabattre tous les bénéficiaires des bourses vers les mutuelles de santé, afin de bénéficier de la couverture maladie universelle », explique le Secrétaire exécutif de l’Ong La Lumière, M. Ibrahima Sory Diallo.

Qui ajoute que le montant total des bourses à remettre aux bénéficiaires de la région avoisine les 2 milliards de FCFA l’année. « C’est une cagnotte extrêmement importante en termes (…) de soutien aux couches vulnérables », se réjouit-il.
S’adressant aux 28 superviseurs de l’Ong La lumière, le gouverneur Oumar Mamadou Baldé, les invite à un « engagement patriotique pour accompagner l’action de l’Etat ».
Egalement, il a rappelé que « le principe de ce programme, c’est soutenir l’enfance et la petite enfance ». A ce propos, l’autorité déconcentrée exhortera les superviseurs à faire des résultats et surtout à « aider les parents à sentir l’importance de l’état civil ».

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire