A LA UNE Actualité santé

Santé : Plainte contre les hôpitaux pour non-assistance à personne en danger

Non assistance à personne en danger de mort et négligence. Le citoyen Assane Diagne ne décolère pas contre les services d’accueil dans les hôpitaux à qui il reproche la mort de son jumeau Ousseynou.

Ce dernier victime d’un accident de la route a été trimbalé de l’hôpital Principal, en passant par la clinique Madeleine qui a demandé 1 million avant de toucher le malade jusqu’à Le Dantec qui a prétexté d’une panne et à l’hôpital Fann qui a tout simplement refusé le malade. Après avoir perdu son jumeau, Assane Diagne a porté plainte contre ces hôpitaux, pour, dit-il, que pareille situation ne se reproduise.

Si le principe de non assistance à personne en danger est une obligation applicable à tout individu soumis à une juridiction reconnaissant un tel principe, ce dernier semble s’imposer avec plus force vis-à-vis des professionnels de santé de par leurs missions d’administration des soins. De plus, la médecine est un métier qui nécessité solidarité du corps professionnel pour le bien de la société. Et même s’il est reconnu et mis en exergue l’individualité et indépendance de chaque médecin, cela ne doit pas pour autant affecter la bonne coopération à laquelle les professionnels de santé sont tenus entre eux à leurs seuls profits ou à des fins personnelles contraires à la déontologie. Car au final, la préoccupation première doit rester le bien-être et la sécurité des malades notamment ceux en péril vital.

A propos de l'auteur

Raky fall

Laisser un commentaire