A LA UNE Actualité Saint-Louis

MINISTRE DE LA PÊCHE À SAINT LOUIS : Alioune Ndoye rassure les guet-ndariens de leurs préoccupations

De Adama SENE, Correspondant TerangaNews à Saint Louis

Le nouveau ministre de la Pêche et de l’Économie maritime a rencontré dans la capitale du Nord les acteurs du secteur.

Une  tribune qu’il a saisi pour recueillir les doléances des pêcheurs mais également pour leur annoncer les dispositions prises par la Mauritanie concernant l’octroi de licences de pêche et celles envisagées pour faire face à la brèche.

Les organisations de pêche de la Langue de Barbarie ont étalé les nombreuses doléances de leurs membres devant le ministre Alioune  Ndoye. A en croire le président de la collectivité de guet Ndar, la plus grande préoccupation des pêcheurs de Saint Louis reste et demeure la  fameuse brèche qui a occasionné plus de 400 victimes depuis son ouverture en 2003. Raison pour laquelle, ils ont lancé un énième appel pout qu’une solution rapide et définitive à ce danger permanent soit trouvée.  Une situation que le nouveau ministre dit prendre très au sérieux, avant d’annoncer que l’État du Sénégal a un programme ambitieux pour régler le problème à court et moyen terme. « L’état du Sénégal a des ambitions beaucoup plus grandes pour cette brèche qui réclame des investissements énormes pour rétablir toute cette zone,   sur le point de vue environnemental, écologique et sécuritaire pour les acteurs de la pêche. Sous peu nous reviendrons parler de la brèche de façon concrète. Mais il va falloir beaucoup de surveillance et de discipline pour la traversée de cette brèche. En attendant il faut plus de vigilance et d’attention », a signalé-Alioune Ndoye.

Le ministre de la  Pêche a aussi rassuré les acteurs concernant les licences de pêche octroyée par la Mauritanie. Selon lui, bientôt les pêcheurs sénégalais pourront reprendre tranquillement leurs activités dans les eaux maritimes de la RIM après la signature des accords entre les deux pays. « J’ étais en déplacement en Mauritanie du 1er au 3 Décembre dernier pour échanger avec mon homologue et ses services afin d’essayer d’aplanir les différentes difficultés. Après de profondes discussions, certains soucis qui posaient problème ont trouvé des solutions. À savoir le paiement du troisième trimestre qui se rattache à la licence de pêche  et annuler également la plupart des amendes. Ils ont aussi accepté de proroger les accords pour une année. Aujourd’hui nos acteurs sont dans la situation de pouvoir reprendre sereinement leurs activités de pêche », a informé le ministre Alioune Ndoye.

Il a également profité de la rencontre pour exhorter les pêcheurs à respecter les lois de la Mauritanie.  » La Mauritanie est un pays souverain qui a ses propres lois et ses propres politiques. Pour y exercer, il faut les respecter. Donc une fois ces difficultés levées, je pense qu’ils pourront reprendre tranquillement leurs activités », a rappelé-le ministre de la Pêche.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire