Il y’a trop de polémique sur cette affaire et elle nécessite une réponse claire une bonne fois pour toute. « En tout état de cause, un État de droit digne de ce nom ne peut pas, en même temps, légaliser des associations de l’homosexualité et pénaliser les orientations sexuelles contre nature », a ainsi parlé -Diakhaté.