A LA UNE Actualité Kaolack societe

Kaolack : Retour sur le meurtre du Jeune homme de 17 ans tué vendredi dernier au quartier Ndar Goundaw

De Ibrahima DIAME, Correspondant TerangaNews à Kaoalck

La famille du défunt Modou Sène toujours dans une douleur profonde digère toujours très mal la mort atroce de son fils. Pour avoir une idée sur les circonstances dans lesquelles leur fils a été tué, elle se heurte à deux autopsies consécutives et différentes de la police.

La première indique que le Jeune Garçon est mort de traumatisme d’hémorragie postero-cervicale et le deuxième genre de mort réalisé a Dakar à l’insu de la famille du défunt, qui, durant tout ce temps faisait des vas et viens entre le Commissariat Centrale de Kaolack et le quartier Ndar Goundaw, atteste que le défunt était mort naturellement. Une thèse rejetée en bloc par la famille de la victime.

En point de presse le père de Modou Sène qui porte le même nom que son fils peinait toujours à retenir ses larmes. Il revient sur les détails de leur malheur : « Je suis convaincu que mon fils a été tué. Il n’est pas mort naturellement, il a été violemment tué. Je ne peux pas du tout admettre la thèse de la deuxième autopsie évoquant la mort naturelle de mon fils ».

Le vieux, très remonté contre des supposés commanditaires du meurtre de son enfant, après avoir versé de chaudes larmes, invite ceux qui peuvent apporter la lumière sur les circonstances dans lesquelles le Jeune Modou Sène a perdu la vie de lui venir en aide pour que la vérité sur cette affaire éclate au grand jour.

Pour rappel, la Victime Modou Sène âgé de 17 ans, élève en classe de 6 ème secondaire était battu à mort après avoir été accusé de vol.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire