A LA UNE Actualité Afrique societe

Emprisonnement des sénégalais en Guinée : « Les policiers chargeaient et déchargeaient pour faire du bruit et nous montraient qu’ils étaient déterminés à nous exécuter »

Ils sont 48 sénégalais à être arrêtés à Conakry lors d’une marche contre un troisième mandat du président Alpha Condé. Des jeunes sénégalais ,partis gagner leur vie en Guinée Conakry ont été arrêtés et considérés comme des  infiltrés pour déstabiliser le régime du président Condé.

« Je suis originaire de la région de Kédougou. J’ai quitté le Sénégal au mois de juin dernier ,plus précisément le 29. J’ai rejoint en République de Guinée ,un ami du nom d’Ibrahima Camara que j’ai connu au lycée Salémata (Kédougou ). Il s’était finalement établi en Guinée  et il m’avait expliqué les possibilités de travailler là-bas pour le compte de QNET ,une société spécialisée dans e-commerce « , a expliqué  Diarra Apolinaire Bidiar

Pour étayer, selon L’Observateur, ces jeunes sénégalais y compris d’autres nationalités ont vécu l’enfer au commissariat de  CMISS.

« Nous passions la nuit à la belle étoile », raconte -t-il .Pour seulement des soupçons, ces jeunes gens ont vécu une situation très triste. « Ma mère qui ne reconnaissait plus ma voix a éclaté en sanglots en m’entendant au téléphone », raconte-Abdoulaye Diallo.

Ils sont nombreux a avoir vécu de difficiles conditions, présentés à la presse guinéenne comme des mal-propres. « les enquêteurs se relayaient pour nous interroger sur notre passé ,sur  nos motifs de séjour en Guinée .Des questions qui nous ont surpris. Ensuite, ils nous ont exposé devant toute la presse guinéenne ,comme des bêtes de foire à filmer, avant de faire circuler les vidéos « , a confié-Diarra.

Selon ces jeunes sénégalais, c’était juste des soupçons puisqu’ils ont été arrêtés dans leurs appartements et les limiers guinéens ont confisqué tous leurs biens (portables et ordinateurs).

A propos de l'auteur

dame diop

Laisser un commentaire