A LA UNE Actualité Saint-Louis santé

Pénurie de sang à l’hôpital Dabakh de Tivaouane : Le Chef du service Labo désigné coupable

De Chérif Abdou Touré, Correspondant TerangaNews à Tivaouane

Tout est au rouge à l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane ce mardi 03 septembre 2019. Et pour cause, les employés se sont donnés comme mot d’ordre d’arborer leurs brassards rouges pour dénoncer la gestion de la banque de sang de l’hôpital par le chef de service Labo, le Docteur Sakho.  

Sidi Lamine Ndoye président de l’intersyndical, secrétaire général du Sutsas et représentant du personnel est revenu sur la raison de leur courroux. Il explique dans ce sens : « au moment où je parle, il n’y a même pas une goutte de sang à l’hôpital. Cette situation est causée par le chef de service Labo de l’hôpital, Docteur Sakho qui a fermé la banque de sang et qui a donné l’instruction de l’ouvrir que les mercredis ». 

Discorde entre la Direction et le Chef de service Labo

Revenant sur les raisons de la fermeture de la banque de sang, le président de l’intersyndical des employés de l’hôpital Dabakh explique que : « c’est un problème de statut et de nomination parce que la Direction a décidé de faire de la banque une unité mais le chef de service Labo veut que la banque de sang soit un service. La Direction lui a fait savoir qu’il n’a pas la prérogative de créer un service. Mais Docteur Sakho ne veut pas entendre raison et voilà pourquoi il a fermé la banque de sang », explique Mr Ndoye. 

Deux patients perdent la vie à cause du manque de sang

Deux patientes sont décédées à cause du manque de sang à l’hôpital de Tivaouane. Mr Ndoye poursuit dans ce sens : « le plus dur c’est qu’il y a quelques jours, un de nos collègues avait une tante hospitalisée à l’hôpital. Elle avait besoin de sang. Malheureusement, il n’y avait plus de sang dans la banque. Ainsi 5 personnes se sont portées volontaire pour donner du sang, mais Docteur Sakho a refusé que l’on ouvre la banque de sang. Ces personnes sont allées jusqu’à Thiès pour pouvoir donner leur sang. Et c’est sur le chemin du retour que la patiente en attente du sang est décédée. Pour le deuxième, il s’agit d’une patiente internée à la maternité et qui souffrait d’une anémie sévère et d’une hémorragie interne. Elle est décédée parce-qu’il n’y avait pas une goutte de sang à la banque », rapporte Sidi Lamine qui précise que toutes les opérations de collecte de sang ont été suspendues par Docteur Sakho. 

Aar Li Nu Bokk vole au secours de l’hôpital Dabakh de Tivaouane

Les travailleurs de l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh ne sont pas seuls dans leur combat. Les membres du mouvement citoyen Aar Li Nu Bokk section Tivaouane sont venus les appuyer car ils considèrent que c’est toute la population de Tivaouane qui est concernée. Joe Mané  Balxawmy, un des membres du mouvement citoyen revient sur la raison de leur présence : « cette situation est catastrophique. Celui qui bloque la banque de sang, c’est certain qu’il ne se soigne pas dans cet hôpital. Si les habitants de Tivaouane meurent, c’est le cadet de ses soucis. On nous parle d’un hôpital de niveau 2 mais en réalité même un poste de santé est meilleur que notre hôpital. Le ministre de la santé a pris des engagements fermes devant le khalife des Tidianes. Depuis lors rien n’a été fait. Certains habitants ont organisé des marches pour alerter sur la situation de l’hôpital mais la population n’a pas rejoint le combat », se désole le Mr Mané. 

Les membres de Aar Li Nu Bokk s’engage à accompagner les travailleurs  dans leur plan d’actions, mais ils promettent aussi de dérouler leurs propres activités pour sensibiliser les populations sur la situation de l’hôpital. En ce qui concerne le mis en cause le Docteur Sakho, il n’était pas sur les lieux au moment où les employés de l’hôpital manifestaient contre sa gestion de la banque de sang qu’ils jugent catastrophique.    

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire