A LA UNE Actualité Dakar economie

Le Sénégal émet 50 milliards de FCFA en obligations du trésor sur le marché financier

Le Sénégal va lancer sur le marché de l’Union économique monétaire ouest africain(Uemoa) une émission simultanée d’obligations assimilables du Trésor par adjudication d’un montant de 50 milliards et sur des maturités différentes.

Selon  l’agence régionale ouest-africaine de planification de la dette UMOA-Titres qui a fait l’annonce, « la  présente émission simultanée  d’Obligations Assimilables du Trésor dans tous les pays membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) vise à mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat du Sénégal ».

La date de dépôt des soumissions est fixée au  13 septembre 2019. L’émission simultanée d’Obligations Assimilables du Trésor (OAT) par voie d’adjudication pour un montant de 50 milliards de FCFA est un panier composé de trois titres. La Valeur nominale unitaire d’une obligation du trésor est de 10.000 FCFA.

Le premier titre est une Obligation Assimilable du Trésor d’une maturité de 3 ans offrant un coupon à 5,85%. Le remboursement de ces obligations se fera le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance (remboursement In Fine). Le paiement des intérêts se fera à un taux d’intérêt de 5,8500% l’an dès la première année.

« Le deuxième titre est également une Obligation Assimilable du Trésor de maturité de 5 ans et avec un coupon à 6%. Le remboursement des obligations se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance (remboursement in fine). Le paiement des intérêts se fera annuellement sur la base d’un taux de 6,00% l’an dès la première année », souligne le communiqué.

De même, le troisième titre est une Obligation Assimilable du Trésor de maturité de 7 ans et avec un coupon à 6,15%. Le remboursement des obligations se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance (remboursement in fine). Le paiement des intérêts se fera annuellement sur la base d’un taux de 6,15% l’an dès la première année.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire