Actualité international

COP 14 de la Convention des Nations-Unies sur la lutte contre la désertification : L’honneur au Sénégal lors de la cérémonie d’ouverture

Lundi 9 septembre 2019, ouverture du segment ministériel de Haut niveau de la quatorzième session de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la désertification (COP 14 UNCCD) au India Expo Center and Mart de Noida/New Delhi en  Inde.

Le Premier Ministre indien Narendra Modi a ouvert les activités, exprimant en passant, l’engagement de son pays à œuvrer pour une meilleure organisation de l’environnement mondiale.

Le ministre sénégalais de l’Environnement et du développement durable  Abdou Karim Sall a conduit la délégation sénégalaise.

Ce Lundi 09 septembre 2019 marque l’ouverture du. Les travaux ont été ouverts par le Premier Ministre de l’Inde Monsieur Narendra MODI, qui a exprimé l’engagement de son pays à œuvrer pour une meilleure gestion de l’environnement mondial.

Dans son speech, Abdou Karim Sall a fait part des efforts déployés au Sénégal et la nécessité de raffermir le partenariat et l’harmonisation des interventions dans le cadre de cette initiative. Par ailleurs, il a précisé que les investissements menés jusqu’ici seront renforcés et complétés par le programme d’investissement du PSE-VERT (Plan Sénégal Emergent vert).

Dans la deuxième partie, le Ministre Sall a pris part à une table ronde sur le thème « Promouvoir un mouvement mondial pour la remise en état des écosystèmes ». « L’avenir et l’ambition pour notre planète dépendront de la solidarité internationale et du partenariat mondial pour relever les défis. A cet effet, le renforcement de l’engagement politique, la mobilisation de la communauté internationale sont une nécessité », prône-t-il.

Pour ce faire, les efforts devront être accentués sur le développement d’une stratégie de communication claire et de mobilisation des différents acteurs et l’amélioration des approches. Selon Dakaractu, il convient donc d’œuvrer à Fédérer et coordonner davantage les efforts des décideurs, des Partenaires techniques et financiers et des scientifiques aux niveaux international, régional, national et local. D’instaurer un environnement habilitant propice pour catalyser les efforts et mobiliser des financements innovants. D’intensifier la mise en œuvre à travers des investissements publics et privés de terrain de mise à l’échelle. De renforcer la complémentarité  et améliorer les outils et les  bases de connaissance, scientifiques et économiques en termes de rentabilité.

Pour rappel, la première semaine de cette conférence qui a démarré ses travaux depuis le 02 septembre  2019, a été consacrée aux négociations conduites par les délégués des parties et les experts dans le cadre du Comité de Suivi de la mise en œuvre (CRIC) et du Comité pour la Science et la technologie (CST).

Un Comité plénier a été également mis en place pour l’approbation des 30 projets de décisions à l’examen.

Les enjeux majeurs de cette rencontre sont, entres autres, liés à la prise en compte effective des questions de sécheresse, à la réalisation des objectifs de neutralité de la dégradation des terres et à la prise en compte des directives volontaires applicables aux régimes fonciers et à la gouvernance des terres.

L’artiste sénégalais Baba MAAL désigné ambassadeur par la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification (UNCCD) a reçu une distinction des mains du Secrétaire général de l’UNCCD en marge de cette COP.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire