A LA UNE Actualité economie Ziguinchor

Ziguinchor : Un an après le violent incendie du marché Tilène, les 905 commerçants sinistrés attendent toujours sa reconstruction et les financements promis

De Youssouf DIMMA, Teranganews Ziguinchor

Un (01) an après le violent incendie ayant ravagé le marché Tilène, deuxième plus grand marché de Ziguinchor, les commerçants attendent toujours sa reconstruction tel que promis par le premier ministre d’alors Mahammad Boun Abdallah Dionne. Ils déclarent attendre également d’accéder aux financements promis par le Chef de l’Etat à savoir la possibilité d’accéder à des financements dans le cadre de la Délégation à l’Entreprenariat Rapide (DER).

Interrogé en effet sur les étapes qui ont été franchies par les autorités dans le sens de la reconstruction du marché de Tilène depuis l’incendie qui l’a ravagé le 11 Août 2018 de 3 heures à presque 7 heures du matin, Ousmane Faye dit « Boye Sérère », président des commerçants du marché de Tilène, a indiqué que le « 11 Août est un jour très dur à se remémorer pour les commerçants voire la population de Ziguinchor puisque c’est le 11 Août 2018 que le feu a ravagé tout l’annexe de ce marché faisant sur le champ 355 sinistrés ».

A l’en croire, « après ce drame,  d’abord le Premier Ministre (Ndlr, Mahammad Boun Abdallah Dionne) est venu ici, le 13 Août 2018, nous promettre la construction par l’Etat d’un marché sous-régional moderne ensuite le Président de la République est venu en personne, en octobre, pour procéder à la pause de la première pierre du nouveau marché en annonçant 1,5 milliards de FCFA pour cela et 500 millions de FCFA pour les sinistrés logés au DER (Ndlr, Délégation pour l’Entreprenariat Rapide) et à sa suite l’entrepreneur a pris la parole pour dire que dès le lendemain il commencerait les travaux. Depuis lors, rien ! Nous attendons toujours ; nous sommes fatigués, c’est dur pour nous ! ».

Boye Sérère a déclaré qu’ « au mois de novembre suivant un entrepreneur est arrivé sur le site du marché, a érigé une clôture avant de démolir notre hangar qui abritait 550 vendeurs ; ce qui fait que nous nous retrouvons actuellement avec plus de commerçants qui sont dans la rue ».

Daba Sèye, la vice-présidente des commerçantes du marché Tilène a affirmé, elle, que « nous sommes fatiguées depuis un an, nous n’avons plus de place pour travailler correctement ; pis encore pour les jeunes commerçants qui ne savent plus où donner de la tête à cause de la pression des banques, nous demandons au Chef de l’Etat de faire respecter sa promesse faite après la pause de la première pierre ».

Les commerçants du marché Tilène ont en effet occupé les rues adjacentes du marché pour vendre leurs marchandises. A chaque fois qu’il pleut, ils se mettent debout pendant tout le temps que les précipitations tombent pour ne pas se mouiller ; leurs étals sont en plein air et, en cas d’ensoleillement, sous le chaud soleil.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire