A LA UNE Actualité politique Saint-Louis societe

Relance du tourisme à Saint Louis : Le ministre  Alioune Sarr décline la stratégie de l’Etat pour booster le secteur

De Adama Séne Teranganews Saint-Louis 

Malgré les  gigantesques caractères touristiques que dispose la zone Nord, avec notamment ses belles plages et autres parcs, le secteur du tourisme, souffre  depuis quelques années  de la forte baisse du taux de fréquentation des touristes. Une chute qui va de crescendo depuis les années 2010. Ainsi pour la relance du secteur, le nouveau ministre du tourisme, Alioune Sarr a présidé hier à Saint-Louis un comité régional de développement spécial dans le cadre du classement des établissements d’hébergement  touristique, avant de se rendre sur certains sites touristiques de Saint-Louis.

Présentée comme le futur grenier du Sénégal de par ses nombreuses potentialités agricoles,  la région de Saint-Louis offre  également  d’immenses atouts touristiques. D’ailleurs plus d’une quarantaine de réceptifs hôteliers sont recensés dans le seul département de Saint-Louis. Ce qui fait de cette zone une destination privilégiée des touristes, cependant le secteur  rencontre de nombreuses difficultés qui plombent encore son véritable envol. Ainsi pour renverser la tendance, le ministre du Tourisme a échangé pendant plusieurs tours d’horloge avec les hôteliers de la région sur le nouveau classement des établissements  d’hébergement  touristique et les opportunités que leur offrent le programme de relance avec son enveloppe de 06 milliards de francs cfa, avant de visiter les installations vétustes de l’aéroport de Dakar-Bango.

Sur cette étape de la visite, le ministre du Tourisme a rappelé le programme engagé par l’Etat pour la réhabilitation des aéroports  dont celui de Saint-Louis en bénéficie. A l’en croire, après la réhabilitation, l’aéroport de Dakar-Bango jouera un rôle important dans l’essor du tourisme dans la ville historique.  « D’un coût de 23 milliards de francs Cfa, l’Aéroport de Saint-Louis  va jouer un rôle important dans le développement du tourisme. Après les travaux, il va permettre à la vieille cité de montrer ses atouts touristiques. Il donnera  à la région de Saint-Louis, avec découverte du gaz et du pétrole, une position de ville de référence  sur le plan économique » a soutenu  le ministre Alioune Sarr.

Les travaux de réhabilitation de Bango démarrent en août prochain

Revenant sur les travaux de réhabilitation de l’aéroport de Saint-Louis, le ministre du tourisme a déclaré descendre sur le terrain pour voir de visu les dispositions qu’il faut prendre pour justement démarrer les aménagements dans les meilleures conditions. « Pour permettre aux gros porteurs d’atterrir sur Saint-Louis sans passer par Dakar, la piste qui est de 900 mètres sera étendue à 1200  mètres. « Les pistes seront allongées et élargies, avec un système de balisage adéquat, pour pouvoir recevoir des avions de référence.

Les aérogares, intégrant des salons VIP, les tours de contrôles, les stations météorologiques ainsi que les bâtiments techniques seront reconstruites et dotés d’équipements  répondant aux normes techniques de dernière génération. Les matériels nécessaires à l’exercice d’activités d’assistance en escale, seront également construits à normes mondiales.

Le périmètre  sera  sécurisé par  la construction d’un mur de clôture le séparant avec les populations. D’ailleurs les travaux de réhabilitation  démarreront au mois d’aout prochain et la durée d’exécution est arrêté à 11 mois » a déclaré le ministre du tourisme.  Avant de regretter que le pôle Nord, malgré toutes ses potentialités touristiques n’ait bénéficié que de 300 millions sur l’enveloppe de  06 milliards francs Cfa du programme de relance du tourisme.

Interpellé par les hôteliers sur  le classement des établissements d’hébergement touristique, Alioune Sarr a souligné qu’il revêt d’une mission importante dans le fonctionnement des infrastructures hôtelières. « Ce classement permet à nos sites, hôtels, auberges et autres résidences de pouvoir s’aligner sur les standards internationaux. Sur le marché touristique mondial, il faudrait avoir les mêmes normes de qualités pour existe. Raison pour laquelle, en tant qu’opérateurs, vous devez vous organiser pour pouvoir user de   ce fond mis en place par l’Etat pour accompagner le secteur»  a rappelé le ministre du Tourisme. Alioune Sarr a également profité de sa visite pour prendre contact avec les services relevant de son département, mais visiter  les parcs de Dioudj et  de Guembeul qui est dans un piteux état.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire