A LA UNE Actualité Diourbel politique

DIOURBEL : Les acteurs des collectivités territoriales évaluent la première phase de l’Acte 3 de la décentralisation

De Abdoulaye Faye, correspondant de Téranganews à Diourbel.

Dans le cadre de la démarche d’évaluation prospective de l’Acte 3 de de la décentralisation, le ministre des collectivités territoriales Oumar Gueye a présidé un comité régional de développement ce lundi à la salle se conférence de la gouvernance de Diourbel. La réunion a été marqué par la présence du gouverneur de la région et tous les autorités territoriales de la régions de Diourbel.

En lançant officiellement le processus de formulation de l’Acte 3 de la décentralisation le 19 mars 2013, le Chef de l’Etat, Macky Sall avait indiqué que « l’objectif général poursuivi avec cette réforme est d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable ».

Selon le ministre « Six (06) ans après l’adoption du Code général des collectivités territoriales en décembre 2013, consacrant la première phase de la réforme, qui a permis des avancées majeures, force est de reconnaître la nécessité de revisiter quelques objectifs fondamentaux qui lui ont été assignés et de faire des propositions concrètes pour la parachever ».

« Cette évaluation permettra d’expliciter la mise en oeuvre de l’Acte 3 de la décentralisation, sous ses différentes formes, et les relations entre les objectifs, les moyens et les résultats. Elle porte sur le rassemblement, l’analyse et l’interprétation de l’information concernant la mise en oeuvre de cette réforme majeure de l’action publique et l’impact des mesures visant à renforcer nos collectivités territoriales ainsi que la préparation de nouvelles mesures », indique le ministre Oumar Gueye.

Toutefois, plusieurs contraintes plombent encore cette réforme majeure, à savoir notamment les problèmes de viabilité spatiale, de délimitation des collectivités territoriales et de rattachement des villages; l’insuffisance des dotations financières par rapport aux charges induites par l’exercice des compétences transférées; l’insuffisance des ressources propres des collectivités territoriales ; et la faible valorisation des mécanismes de financement innovants: partenariat public privé (PPP), financement vert, etc.

Pour apporter des réponses à ces problèmes, le ministre Oumar Gueye a invité les acteurs territoriaux d’être les artisans de cette évaluation, ainsi que de la formulation et de la mise en oeuvre de la seconde phase de l’Acte 3 de la décentralisation.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire