A LA UNE Actualité Dakar football sport

CAN 2019 : « Le Bénin est une équipe sérieuse, disciplinée, organisée mais c’est à nous de faire ce qu’il faut », Aliou Cissé

Le sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal a fait face à la presse pour la conférence de d’avant match ce mardi 9 juillet. Aliou Cissé est revenu sur les qualités de son adversaire de demain mercredi pour la première journée des quarts de finale. Et, à l’en croire, même si le Sénégal est étiqueté favori, ce serait une erreur de sous estimer le Bénin.

 

 « Le Bénin, une équipe disciplinée, organisée mais c’est à nous… »

« Le Bénin une équipe sérieuse, disciplinée, organisée. Avec de très bons joueurs. Je veux parler de Steve Mounié, un attaquant très intéressant ; Michael Poté, un garçon très virevoltant capable de prendre la profondeur. Son but contre le Ghana montre ses qualités. Jordan Adéoti fait également une très bonne CAN. Un milieu de terrain qui est dans la récupération non sans distiller de très bons ballons. Le maestro, c’est Stéphane Sessegnon. Il connait la maison et joue vraiment un rôle de leader. J’ai envie de dire que c’est une équipe qui est en train de progresser, qui a eu des éliminatoires difficiles. Ils se sont forgé un mental très fort. Contre le Maroc même à 10, ils sont restés cohérents, costauds, avec une grosse solidarité. Nous, nous ne pouvons nous attendre qu’à un match difficile, un match piège. C’est à nous de faire ce qu’il faut. Mais croyez-moi ça ne sera pas une promenade de santé. »

 

« Favori sur le papier oui mais… »

« Ça fait quatre ans j’essaye de vous convaincre pour dire qu’il n’y a plus de petites équipes en Afrique. Cette CAN le prouve davantage. Gagner ici, c’est difficile, compliqué. Nous nous attendons à un match difficile contre le Bénin, comme ça l’a été contre Tanzanie, le Kenya. Si on nous dit que sur le papier, le Sénégal est favori, je dirai oui. Mais le papier ne fait pas gagner. C’est le rectangle vert qui a la vérité du football. »

« On a privilégié la récupération »

« C’est une compétition difficile. Surtout qu’il fait chaud. L’autre aspect, c’est que jusqu’à présent on a joué à 19 et 21 heures. Contre le Bénin, on va jouer à 18 heures (16h GMT). C’est une nouveauté pour nous. Il va falloir qu’on s’adapte. Après l’Ouganda, on a eu une petite baisse de régime, en privilégiant plus la récupération que le travail. Nos médecins et kinés ont bien travaillé. A ce stade de la compétition, il faut juste régénérer et faire quelques rappels sur le plan tactique. »

« Sadio Mané et le ballon d’or… »

« S’il gagne la CAN, il peut être Ballon d’or. Mais pour le moment, il ne faut pas penser à ça. Ce qui importe pour Sadio, c’est de continuer à se battre pour l’équipe, à faire des performances pour que le Sénégal aille de l’avant. Il est dans cet état d’esprit. Mon discours avec lui est clair : ‘’donnes le maximum que tu peux et l’équipe te le rendra’’. Effectivement, Zyech (Maroc) est parti, Salah (Egypte) n’est plus là. Mais Sadio a la tête sur les épaules. Il comprend que le collectif passera toujours au-dessus des individualités. J’espère pour lui et pour l’équipe qu’on passera ce cap des quarts de finale. Ce qui serait une progression pour cette génération qui travaille depuis quatre ans. »

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire