A LA UNE Actualité societe Ziguinchor

ZIGUINCHOR – Massacre de Boffa : La famille du Journaliste René Capin Bassène réclame l’ouverture rapide d’un procès

De Youssouf DIMMA, Teranganews Ziguinchor

La famille du journaliste René Capin Bassène qui fait partie des prévenus dans le cadre de l’enquête sur le massacre de Boffa, ayant fait le 6 janvier 2018 pas moins de quatorze (14) morts dans la forêt classée du village, a réclamé ce vendredi 7 juin 2019, qu’ « un procès soit rapidement ouvert concernant » le leur.

 

La famille Bassène a fait cette sortie après que le prévenu, René Capin Bassène a été reçu, à sa demande, par l’Inspecteur Régional de l’Administration Pénitentiaire (IRAP) en charge des régions administratives de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

 

L’IRAP a reçu René Bassène en même temps que deux autres prévenus à leurs demandes, dans le cadre les audiences hebdomadaire qu’il accorde aux prévenus des Maisons d’Arrêt et de Correction qui sont sous sa responsabilité.

 

Rien n’a filtré de cette audience. Mais la famille de René Capin Bassène qui  croyait à un interrogatoire prévu dans le cadre de l’enquête s’est rendue sur les lieux. Après l’audience accordée, elle a réagi par la voix de Nicolas Bassène, le jeune frère de René. Selon lui, « nous réclamons qu’il y ait rapidement un procès pour notre frère ; nous avons hâte qu’il y ait l’ouverture d’un procès concernant notre frère afin qu’il s’explique devant un juge, nous sommes calmes, sereins et confiants pour lui ».

 

Quatre membres de la famille de René Bassène étaient sur les lieux dont son épouse.

 

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire