A LA UNE Actualité politique societe Tambacounda

Tambacounda : Alioune Sarr décline les ambitions de l’Etat pour le secteur touristique de la région

Amédine FAYE, correspondant de Téranga News à Tambacounda

Ce jeudi 27 juin 2019, M. Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des Transports aériens, a débuté sa visite de terrain de trois jours dans le Sénégal oriental (Tambacounda et Kédougou) au parc national Niokolo Koba(PNNK). Il s’est successivement rendu au « camp de lion » (campement privé financé par le crédit hôtelier), au pont suspendu Feu adjudant-chef Nouha Sané, à l’hôtel et à la mare de Simenti. En marge de cette visite, Alioune Sarr a fait part des ambitions de l’Etat pour soutenir davantage les activités touristiques dans le parc  en particulier et dans la région de Tambacounda en général.

Les travaux  à engager pour « aligner le parc sur les standards mondiaux ».

« Le parc national Niokolo Koba est un site emblématique qui présente des atouts exceptionnels. Il était important avec mes services de rencontrer les acteurs, de regarder de visu le potentiel, les besoins de mise à niveau pour que nous puissions aligner ce site touristique exceptionnel sur standards internationaux et mondiaux. En discutant avec Monsieur le gouverneur(…), nous avons retenu, avec nos collègues en charge de l’Environnement, l’idée d’engager des travaux pour améliorer la visibilité et augmenter le potentiel du parc. C’est ainsi que nous allons procéder aux travaux de  réhabilitation de la mare de Simenti, construire des miradors. Mais également le musée, qui est là, sera aussi réhabilité pour permettre aux touristes de pouvoir disposer (…) d’un site, d’un musée qui leur donnent l’histoire et tout le potentiel de la région ».

Le partenariat public-privé sollicité.

« Nous saluons les investissements et les aménagements effectués par le secteur privé. C’est aussi l’occasion de lancer un appel au privé dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) pour augmenter le niveau des investissements, pour augmenter le niveau du parc, mais également le niveau de stock de chambres et de sites d’hébergement dans le parc. Puisque le parc présente des atouts exceptionnels, je pense que c’est une excellente idée.  Nous avons rencontré « Ecolodge »[campement privé], mais aussi d’autres sites qui nous permettront d’augmenter le niveau de visibilité pour pouvoir accueillir des touristes d’un segment nouveau, notamment l’écotourisme, le tourisme culturel, le tourisme de découverte. Toutes ces gammes qui sont disponibles sur le marché international  et que le parc peut capter seront une de nos priorités. Nous le ferons en collaboration étroite avec le ministère en charge de l’Environnement qui gère ce parc national ».

Pour la promotion du tourisme local.

«La stratégie pour la promotion du tourisme au Sénégal  repose sur trois piliers : tout d’abord, le premier pilier, c’est exploiter l’interdépendance qu’il y a entre le tourisme et le transport aérien. C’est la raison pour laquelle j’ai le plaisir de vous annoncer l’engagement et la décision du chef de l’Etat de réhabiliter l’aéroport de Tambacounda qui permettra une meilleure connectivité  de la région(…). Le deuxième pilier, c’est insister sur les aménagements publics et privés, mais essentiellement privés pour augmenter le stock de chambres et de lieux d’hébergement(…). Le troisième pilier, c’est la promotion, la visibilité et l’attractivité. (…) Nous allons engager de vastes chantiers avec nos compatriotes pour qu’ils puissent découvrir les potentiels exceptionnels qu’offre notre pays. Le ministère de l’Education nationale est un de nos partenaires que nous allons cibler, mais tous les sénégalais en général pour leur faire comprendre que nous avons au Sénégal des potentialités exceptionnelles que nous avons sur le plan touristique qu’il faut découvrir et exploiter».

Vers le renforcement des compétences des guides touristiques…

« Ce qui nous avons prévu de faire, c’est le financement à travers le crédit hôtelier  de jeunes de la région pour les accompagner  à investir dans les campements villageois, dans la formation professionnelle. Dans les prochaines semaines(…), nous enverrons le Directeur de l’école nationale formation hôtelière pour former les guides (…) ».

…Et «l’amplification» du crédit hôtelier.

 (…) Dans la région, nous avons 6 à 7 sites touristiques  qui ont bénéficié d’un financement de 50 à 100 millions de FCFA. C’est pour vous dire que cela va être amplifié. J’ai dit à Monsieur le gouverneur de mettre en place un comité régional qui sélectionne ces projets et nous les soumettre. Avec le crédit hôtelier mis en place par le président Macky Sall, nous pourrons accompagner  cette jeunesse dans l’investissement, la promotion(…) ».

La couverture du réseau téléphonique, « une priorité ».

« Nous avons constaté pendant toute notre présence dans le parc que le réseau téléphonique est absent. Cela est inacceptable. Avec mon collègue en charge de l’Environnement, nous soumettrons cette préoccupation au chef de l’Etat pour que les opérateurs de télécommunication puissent savoir que, dans ce parc, il y a des sénégalaises et des sénégalais  qui ont le droit à accéder au téléphone. Nous nous mobiliserons avec le gouvernement et nous sommes persuadés que ce problème trouvera une solution. Parce que ne serait-ce pour des questions de sécurité et de sûreté de personnes. Ce sera une priorité parce que vous ne pouvez pas aujourd’hui attirer des touristes s’ils n’ont pas accès à internet. On ne peut pas mettre plus de 300 millions d’investissements dans le parc et ne pas avoir de téléphone(…) ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire