A LA UNE Actualité Kedougou politique

Kédougou : Oumar Gueye, ministre en charge des Collectivités locales juge positive l’évaluation de l’acte 3 de la décentralisation

Alioune Badara Sall Teranganews Kedougou

Un Comité Régional de Développement (CRD) spécial s’est tenu ce matin du lundi 17 juin 219 à l’auberge Thomas Sankara de Kedougou. Présidé par le ministre des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, ce CRD a vu la présence des autorités administratives de la région avec à sa tête le gouverneur, William Manel. Cette rencontre, qui portait sur l’évaluation de l’acte 3 de la décentralisation, a vu aussi la présence des maires, partenaires et services techniques de la région, du directeur de l’agence Régionale de Développement (ARD), Kalidou Cissokho, du directeur l’ANAT, entre autres. Cette évaluation se fera à tous les niveaux et services de l’État : conseil économique social et environnemental, assemblée nationale, au niveau des associations, etc.

Les maires ont eu à faire part au ministre Oumar Gueye une des revendications dans la gestion des collectivités locales et des difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ces problèmes ont pour nom entre autres, le retard dans la disponibilité des fonds alloués aux collectivités, l’etat-civil, les indemnités pour les élus. Ce, malgré le soutien des sociétés minières présentes dans la zone. Ces dernières ont certes apporté une plus value à leurs conditions de vie et leur ont permis d’alléger certaines charges qui leur incombaient mais il n’en demeure pas moins que les problèmes sont toujours là.

Les autorités administratives aussi n’ont pas manqué d’exprimer leurs besoins et à leur tour de faire quelques suggestions. Selon le sous-préfet de Dare Salam dans le département de Salemata, «dans le contrôle, nous sommes confrontés aux actes réglementaires qui ne sont pas précis. Nous constatons également que les collectivités locales sont inégalement réparties en terme de richesse. Pour celà, nous souhaiterions qu’il y-ait une péréquation inter-régionale. Aussi, la réhabilitation de la décentralisation en mettant à niveau les textes régissant les autorités administratives» plaide un sous-préfet. Il sera appuyé par un autre de ses collègues.
Prenant la parole, le ministre des collectivités locales et de l’aménagement du territoire a apprécié la qualité des interventions et a tenu à apporter des éclaircissements.

D’abord, sur les préoccupations des autorités administratives, il dira qu’elles sont légitimes et que «les préfets et gouverneur doivent être dans de bonnes conditions. D’ailleurs, nous œuvrons pour la modernisation de l’administration. Une autre préoccupation qui tient à cœur le Président de la République.
Revenant sur les interpellations des elus, le ministre a rassuré et assuré que les fonds alloués aux collectivités locales seront sous peu disponibles et connaîtront une augmentation. Toutefois, il a appelé les maires à adopter la CEL, contribution économique locale, pour mieux subvenir à leurs besoins. Quant aux indemnités aux élus, le ministre ne les a pas ménagé. «quand on accepte d’être élu, il faut faire des sacrifices pour sa région et pour son pays». Pour l’état civil, Oumar Gueye dira que tout développement dépend de l’état civil. Pour celà, il préconise le développement des centre secondaires, décentralisés pour être proches des populations.

Oumar Gueye a salué le niveau d’avancement de la réforme. « Nous avons constaté que beaucoup de choses ont évolué de manière positive à l’acte 3 de la décentralisation» se félicite le ministre.
La tournée que le ministre a démarré par Kedougou permettra de s’enquérir des vrais problèmes des régions. Il s’est félicité du niveau d’avancement de la réforme dans la région de Kedougou. Cette région qui semble être oubliée. Mais que non, Oumar Gueye ne partage pas cet avis quand il fait savoir que cette région a beaucoup de potentiels. « Son éloignement de Dakar ne doit pas être un facteur pour l’oublier. «Il n’y a pas de régions privilégiées par rapport à d’autres sous l’ère du président Macky Sall. Dans le cadre de l’équité territoriale, toutes les régions se valent et Kedougou est une région très importante» a dit le ministre.

À noter qu’au sortir de ce CRD, un comité de synthèse qui est chargé de rassembler toutes les recommandations faites, est mis sur pied. Il devra travailler dès demain à paufiner un document de synthèse de toutes les préoccupations et soumis au chef de l’État. Ce même travail sera fait dans chacune des quatorze régions du Sénégal. Ce comité de synthèse mis en place est dirigé par le gouverneur de la région, William Manel.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire