A LA UNE Actualité Dakar politique

Documentaire de la BBC : La compagnie pétrolière britannique BP réfute les accusations de la BBC

Les réactions suite à la diffusion par la chaîne publique anglaise BBC d’un documentaire intitulé «un scandale à 10 milliards de dollars » se poursuivent. Après celles du gouvernement hier qui a sorti un  mémorandum démontant les accusations de la chaîne publique anglaise BBC. C’est au tour de la compagnie pétrolière britannique de monter au créneau pour démentir ses révélations contenues dans le documentaire citant Aliou Sall, frère du président de la République d’avoir touché des pots de vin.

« Une représentation trompeuse et fallacieuse »

Le directeur général de BP Sénégal, Géraud Moussarie, a fait face à la presse ce jeudi pour réfuter avec vigueur, ce qu’il considère comme une représentation « trompeuse » et « fallacieuse » des activités, au Sénégal, de la boite qui dirige. « Nous réfutons fermement toute suggestion que BP réagit de manière inappropriée pour une acquisition des parts de Timis Corporation au Sénégal en avril 2017. BP a effectué des vérifications appropriées avant de décider d’acquérir des intérêts dans la licence de Cayor Offshore et Saint Louis Offshore, y compris concernant l’aspect éthique et anti-corruption. Nous en sommes sortis convaincus que rien ne s’opposait à cette transaction », a précisé Géraud Moussarie pour jurer que la transaction s’est faite dans la transparence.

Pour Géraud Moussarie, « Bp a soigneusement effectué la revue de l’histoire diffusée récemment par Bbc Panorama et réfute vigoureusement cette représentation trompeuse et fallacieuse de nos activités au Sénégal. Bp réfute fermement toute suggestion que Bp aurait agi de manière inappropriée pendant l’acquisition des parts de Timis corporation pendant l’acquisition des parts de Timis corporation au Sénégal en avril 2017 ».

Selon Géraud Moussarie « BP a effectué les vérifications appropriée avant de décider des intérêts  dans les licences Cayar offshore profond et Saint Louis profond, y compris l’aspect  éthique et anti-corruption. Nous en sommes sortis convaincus que rien ne s’opposait à l’acquisition de ces parts. Le montant payé par Bp pour ces parts de licences est dans la valeur du marché à ce stade, d’exploration et de développement. Ces clauses du contrat sont confidentielles ce qui est une approche courante dans ce type de transaction ».

Royalties à Timis

D’après le dirigeant de BP, « Les allégations de la Bbc concernant le montant des royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation sont absurdes. Le système de royalties est courant dans l’industrie oil and Gas toutes les royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation seront exclusivement déduites des fonds de Bp Ces royalties  n’auront aucun impact sur les revenus de la République du Sénégal ou ceux de ses partenaires. » Poursuivant, « en réalité, le montant des  potentielles royalties, évoqué dans l’émission est tellement faux et exagéré qu’il en est complètement fantaisiste Bp ne reconnait pas ce document contenant ces chiffres et présenté comme dans le programme Nous pensons qu’il a été produit par une autre partiee.

S’agissant des parts du Sénégal et de Timis

Géraud Moussarie souligne que « même dans un scénario avec les conditions économiques et techniques très favorables, les royalties qui pourraient être payées par Bp à Timis Corporation n’atteindraient même pas 1% de ce que la République du Sénégal pourrait recevoir Et encore une fois, et c’est très important, rien de ce qui sera payé n’affectera les parts du Sénégal ».

A l’en croire « Bp est confiant que le peuple du Sénégal est le premier bénéficiaire du développement de ses ressources gazières et demeure complètement engagé à ouvrir ce nouveau flux financier, ainsi qu’une nouvelle source d’énergie domestique pour le pays, grâce au projet Grand Tortue Ahmeyim que vous avez confié à Bp Et cela dès 2022 ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire