A LA UNE Actualité Saint-Louis societe

Encombrements voies publiques à Saint-Louis : Abdou Karim Fofana annonce des espaces aménagés pour les pirogues

D’emblée, le ministre de l’Urbanisme a salué l’ambiance décontractée dans laquelle les travaux se sont déroulés, le ministre Abdou Karim Fofana a saisi l’occasion pour inviter les différentes parties prenantes à préparer des plans d’actions.

Sur la particularité de la commune de Saint-Louis, le ministre a rappelé qu’une bonne partie de la ville est située sur une ile où se déroulent les activités économiques phares de la ville. Pour lui, l’idée n’est pas de dénaturer cette activité mais plutôt de l’organiser. « Comme je l’ai dit lors des étapes précédentes, ces activités doivent être organisées puisque le problème du Sénégal c’est l’organisation. Raison pour laquelle, des espaces dédiés seront aménagés pour le parc piroguier de Saint-Louis pour que le désencombrement dans la Langue de Barbarie facilite davantage l’activité de la pêche », a-t-il signalé. Avant de féliciter le maire de Saint-Louis et son équipe qui ont été avant-gardistes en prenant l’initiative de commencer avant que l’Etat ne mette en place ce programme de désencombrement national. Ce qui est très salutaire et montre la vision qu’ils ont pour la bonne marche de leur cité, a-t-il salué. Toutefois, dans leurs interventions, les différents acteurs ont tous apprécié la forte adhésion des populations au programme mais ont également soulevé le manque de moyens logistiques et techniques dans les collectivités locales malgré leur volonté de bien faire.

Ainsi, ils seront placés sous la coordination du gouverneur en comité régional et en comités départementaux sous celle des préfets de la région. « Lesquels plans d’actions permettront de faire remonter leurs agendas et leurs besoins afin que l’Etat puisse les appuyer dans ces opérations d’envergure. Des actes qui ont pour seul but de changer le visage du Sénégal et la perception en manière de salubrité et d’hygiène publique », a rappelé le ministre de l’Urbanisme. Avant de marteler que l’Etat est déterminé à pérenniser les actions. « Il ne s’agit pas de venir faire des actions sporadiques et disparaitre après dans la nature. Il faut un suivi régulier. L’Etat prendra toutes les dispositions pour accompagner les acteurs mais ce programme est l’affaire de tous. Donc chaque citoyen doit y jouer sa partition », a soutenu Abdou K. Fofana.

 

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire