A LA UNE Actualité economie societe Ziguinchor

ZIGUINCHOR – Bilan 2018 de la campagne de commercialisation de l’arachide : 600 mille tonnes vendues dont 400 mille exportées 

De Youssouf DIMMA, Teranganews, Ziguinchor 

La campagne de commercialisation de l’arachide 2017/2018 est jugée «excellente » par les opérateurs, stockeurs et transporteurs privés du Sénégal qui ont annoncé avoir vendu au moins « 600 mille tonnes dont 400 mille hors du pays ». Ils l’ont fait savoir lors de leur Conseil d’administration national décentralisé à Ziguinchor, samedi 20 avril 2019. Ces opérateurs-stockeurs se disent cependant prêts pour la mise à disposition de la semence pour la prochaine campagne agricole si l’État leur en donne les « notifications officielles ».

C’est le président de la Fédération Nationale des Organismes Privés Stockeurs et Transporteurs du Sénégal (FENOPST), M. Modou Fall, qui a livré cette information à l’issue de leur rencontre ayant réuni une centaine de membres de leur organisation venus notamment de la zone dite « Sud ».

A l’en croire, « concernant le bilan que nous avons tiré de la campagne de commercialisation au titre de 2017/2018, il est excellent et il est terminé car les usines ont acheté plus de 200 mille tonnes d’arachide, nous en avons exportées près de 400 mille ».

Le président de la FENOPST a insisté, cependant, sur la mise à disposition de la semence pour la campagne agricole 2018/2019. A ce sujet, M. Fall a déclaré ;« nous avons fait tout le nécessaire y afférent, il nous reste à  attendre le geste final de l’Etat consistant à nous donner les notifications officielles requises afin que nous puissions passer à l’étape suivante ».

Sur ce, Modou Fall a dit « avoir compris que le retard noté est causé par le changement opéré à la tête du ministère de l’agriculture, ce qui est en soit une chose normale ».

Il s’est d’autre part exprimé sur les arriérés de paiement de l’année dernière insistant sur le fait que « cela doit être résolu pour nous permettre d’avoir une bonne campagne de commercialisation cette année encore ».

A l’en croire, en effet, « l’ensemble des usines nous ont payé nos dettes excepté une qui nous doit actuellement près d’un milliard de FCFA, nous lui demandons de payer cette dette puisque ceux qui doivent s’engager dans la campagne de mise à disposition de la semence ont besoin de leur argent ».

La FENOPST a subdivisé le pays en 3 grandes zones : centre, sud et nord.

 

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire