A LA UNE Actualité Dakar politique

Réformes de l’administration : «J’ai la ferme intention d’inscrire toutes les actions de l’Etat en mode « fast track», dixit Macky Sall

Le président Macky attend plus de diligence de rapidité et de résultats de l’administration sénégalaise. C’est dans cette optique qu’il va imprimer « le mode fast track » à l’administration afin d’accélérer la poursuite du Plan d’actions prioritaires (PAP2).

Selon Macky Sall « quand on aspire à l’émergence et qu’on est tenu par l’impératif du résultat, l’urgence des tâches à accomplir requiert de la diligence dans le travail. Ce qui doit être fait aujourd’hui ne peut être remis à demain. Voilà le cap que j’entends fixer aux équipes qui m’accompagneront dans ce nouvel élan de réformes transformatives », a dit le président Sall ce mardi lors de son discours d’investiture.

Poursuivant « dans la nouvelle dynamique que je compte imprimer à la conduite des affaires publiques, j’ai la ferme intention d’inscrire toutes les actions de l’Etat en mode fast track. Nous l’avons déjà réussi pour des projets et initiatives majeurs. Il nous faut généraliser ces meilleures pratiques », a-t-il soutenu.

Pour le chef de l’Etat qui a prêté hier, « la réforme de l’administration est la quatrième priorité que je compte mettre en œuvre pour soutenir nos efforts vers l’émergence et le développement. Notre administration, ancienne et rompue à la tâche, est l’épine dorsale de l’Etat. Elle en assure la stabilité et la continuité au-delà des changements de gouvernements et de régimes ».

« Je sais, et je m’en félicite, qu’elle recèle de ressources humaines de qualité, dévouées corps et âme à la bonne marche du service public. Tout cela est appréciable. Mais nous pouvons faire mieux », reconnait-il.

Mais souligne le président Sall « notre administration doit épouser les réalités de son temps et s’adapter à ses missions devenues plus nombreuses, plus diversifiées, plus complexes et donc plus exigeantes ». Avant d’ajouter « or, dans bien des cas, trop de routine, trop de lenteurs, trop de procédures et de formalités indues continuent d’altérer l’efficacité du service public et la compétitivité de notre économie ».

En tant qu’usagers du service public, nous attendons tous de l’administration qu’elle soit plus accueillante à notre endroit, plus diligente dans son fonctionnement et plus performante dans ses résultats.

C’est pourquoi des réformes sont nécessaires pour plus de diligence, « j’engagerai donc sans tarder des réformes en profondeur, visant à simplifier et rationaliser nos structures, réformer nos textes là où c’est nécessaire, et dématérialiser davantage nos procédures et formalités administratives ».

Des réformes qui s’inscrivent dans la continuité du Forum national de l’administration tenu en avril 2016, il s’agit de moderniser davantage notre système administratif de façon à ce qu’il réponde mieux à ses missions régaliennes de service public et de développement.

Macky Sall invite par ailleurs « chaque agent de l’administration à être un acteur et un partenaire de cette mutation qualitative. Dans le même esprit, je compte saisir l’Assemblée nationale afin qu’elle accompagne les changements dans la gouvernance de l’exécutif pour un meilleur suivi des politiques publiques ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire