A LA UNE Actualité societe Tambacounda

Grippe équine : Le ministère de l’Élevage annonce le renforcement des services vétérinaires à Tambacounda

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobéne Ka, annonce sa volonté de renforcer les services vétérinaires à Tambacounda en matériels et médicaments afin de faire face à la peste ravageuse équine.

Dans la région de Tambacounda, sur un effectif de 60 500 têtes d’équidés, plus de 11 600 cas ont été enregistrés. Quelque 286 animaux sont morts soit un taux de 0, 46 %.

’’Nous allons prendre des dispositions pour renforcer le service vétérinaire et au-delà renforcer les services départementaux en lots de matériels et de médicaments’’, a indiqué le ministre de l’Elevage qui effectuait, dimanche 21 avril, une visite dans les localités de Sinthiou Malem (Tambacounda), Khoutiaba et Méréto (Koumpentoum).

Samba Ndiobéne Ka de souligner que cette maladie contagieuse, mais très rarement mortelle, doit être le combat de tous. ’’Cette maladie est présente dans presque tous les villages dans cette zone de Koumpentoum’’, dit-t-il, précisant le volet important de surveillance qui a été lancé et la stratégie de traitement rapide des cas identifiés.

Au total, 135 morts d’équidés ont été constatés dans le département de Koumpentoum et 138 dans celui de Tambacounda.

Selon le ministre de l’Elevage, il est important de prendre les dispositions nécessaires pour mettre un terme à cette maladie vu le rôle des équidés.

Il a aussi suggéré l’enfouissement des cadavres ou leur incinération pour éviter la propagation de l’épidémie. Samba Ndiobéne Ka demande aux éleveurs de souscrire à l’assurance agricole.

’’J’invite les éleveurs à aller dans le sens de l’assurance agricole. Il est temps de changer de méthodes et de pratiques. L’idéal serait d’indemniser en cas de sinistre mais les ressources sont limitées. Nous devions changer de méthode pour s’en sortir’’, a-t-il fait savoir.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire