A LA UNE Actualité Dakar politique

« C’est avec déchirement que je le vois dans cette situation-là », quand Ousmane Tanor Dieng se dit toucher par l’emprisonnement de Khalifa Sall 

« Je ne souhaite à personne la prison, surtout à quelqu’un avec qui on a cheminé aussi longtemps. Khalifa Sall, c’est le président Abdou Diouf lui-même qui me l’a confié. C’est avec déchirement que je le vois dans cette situation-là », a dit Ousmane Tanor Dieng sur le cas Khalifa Sall.

Le président du HCCT se dit très préoccupé par la situation de son ancien camarade de parti qu’il appelle lui et ses soutenueurs à venir rejoindre les rangs du parti socialiste.

 « Le dialogue est ouvert à tous les niveaux, y compris au sein de son parti. L’histoire de notre parti est faite de scissions et de retrouvailles et, malgré cela, le noyau dur reste toujours en place », a soutenu Ousmane Tanor Dieng avant de renchérir que « le dialogue est ouvert à tous les niveaux, y compris au sein de son parti. L’histoire de notre parti est faite de scissions et de retrouvailles et, malgré cela, le noyau dur reste toujours en place », a-t-il dit.

Emprisonné à cinq ans de prison ferme sur l’affaire de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar, Khalifa Ababacar Sall a aussi perdu son mandat de député après avoir été radié de ses fonctions de maire de la capitale par décret présidentiel suite à la confirmation de sa condamnation par la Cour d’appel de Dakar.

Mais en début de semaine le quotidien L’Observateur avait titré que l’ancien maire et son directeur administratif et financier figuraient sur la liste des personnes devant bénéficier de grâce présidentielle, citant de sources judiciaires même si les proches de l’ex maire ont fait une sortie pour démentir que « Khalifa Sall n’est pas demandeur de grâce ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire