A LA UNE Actualité Tambacounda

Violences électorales à Tambacounda : Un troisième renvoi de l’affaire d’homicide impliquant le chauffeur du  convoi du PUR

L’affaire impliquant Ibrahima Ndoye, chauffeur du parti pour l’Unité et le Rassemblement (PUR) dans la mort de Cheikh Touré, un jeune conducteur de moto jakarta est renvoyée pour la troisième fois consécutive, ce mercredi 13 mars 2019.

Le Tribunal des flagrants délits de Tambacounda a mis l’affaire en délibéré jusqu’au 20 mars prochain.

Plutôt, le procès était suspendu, pour visionnage à huit clos d’une vidéo, qui n’était pas versée dans le dossier, comme l’avait réclamé un des deux avocats de la défense, Me Ousseynou Gaye

Après reprise du procès, les parties ont une nouvelle fois comparu. Pour le procureur de la république, cette vidéo contient « des éléments à charge qui montrent nettement que la victime a été heurtée violemment »  par le véhicule identifié sous la marque Suziki conduit par I. Ndoye. Il  soutient que ce dernier « est l’auteur de l’accident », parlant même des traces de sang retrouvées par les enquêteurs sur le même véhicule.

Me Ba, un des avocats de la défense, a indiqué que le choc en lui-même n’a pas été montré dans la vidéo. Et son collègue, Me Gaye, d’ajouter : « malheureusement, tout le monde l’a vu, l’impact n’apparait pas dans la vidéo ». Il demande au tribunal la relaxe purement et simplement au bénéfice du doute.

« Si vous estimez qu’il est l’auteur de l’homicide involontaire, je demande l’application bien veillante de la loi. Il faut savoir qu’il sauvait sa vie », a dit Me Gaye au juge.

L’automobiliste, qui exerce le métier depuis 30 ans,  est poursuivi pour  délit de fuite, défaut de maîtrise et homicide involontaire sur le jeune conducteur de moto-jakarta Cheikh Touré, lors des affrontements entre éléments du PUR et militants de Benno Bokk Yaakar à Tambacounda.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire