A LA UNE Actualité Dakar societe

Temps de carême : La journée des « 24 heures pour le seigneur » célébrée ce vendredi 29 mars, à l’église Saint-Agnès de Rufisque

Alioune Badara Sall, Teranganews Rufisque

Le fidèles catholiques qui observent le Carême célèbrent ce vendredi 29 mars 2019, « les 24 heures pour le Seigneur ».

Ce vendredi, correspond à «la journée des 24 heures » qui est une initiative du Pape François. L’objectif de cette journée est que chaque diocèse laisse au moins une église ouverte avec la possibilité de l’adoration et de la confession. En cette sixième édition, le vicaire Ndione nous apprend que « c’est une journée dédiée à Dieu pour prier et le Pape l’avait voulue dans toutes les paroisses du monde catholique. Actuellement l’église est ouverte, on expose le saint sacrement, les gens peuvent passer et prier dans le silence toute la journée. Il y’aura des prêtres de la paroisse qui seront à la disposition des fidèles pour les confessions ».

En cette journée spéciale du temps de carême, des prières seront organisées comme le chemin de croix en mi-journée et en début de soirée. Il est attendu de nombreux fidèles qui viendront se recueillir.

Pour Abbé Isidore Ndione, vicaire de la paroisse Saint-Agnès de Rufisque, « le carême est un temps de conversion qui est un retour à Dieu avec tout ce que ça implique comme pratique religieuse au niveau spirituel. Nous avons les trois maitres mots du carême : jeuner, prier et partager, c’est-à-dire l’aumône. Ce sont les recommandations principales ».

Après le temps de l’avant, le temps de Noel, le temps de carême prépare les fidèles chrétiens à Pâques qui est, selon le père, la fête des fêtes dans le christianisme puisqu’il coïncide à la mort et à la résurrection du Christ. Cette période de piété religieuse se répercute sur la fréquentation des lieux de culte. Ces derniers accueillent plus de fidèles qu’avant. « Il y’a un regain de ferveur de la part des fidèles. Si pour certains, c’est une fois dans l’année, c’est mieux que rien. Sinon, dans le temps ordinaire, il y’en a qui ont une certaine constance en matière de prière » fait savoir le vicaire.

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire