A LA UNE Actualité societe Thies Tivaouane

Sécurisation des marchés au Sénégal : « Tivaouane ne dispose que de 25% des bouches d’incendies nécessaires »

Chérif Abdoul Aziz Touré

A Tivaouane, les commerçants se félicitent de l’annonce du programme de 300 millions de francs Cfa validé entre le Ministère de l’Intérieur et la Sénégalaise Des Eaux pour l’installation de bouches d’incendies au niveau des marchés du Sénégal.

Selon l’adjudant-chef Dieng, adjoint du commandant d’unité des Sapeurs-pompiers de Tivaouane, « Tivaouane ne dispose que de 25% des bouches d’incendies nécessaires. Il n’y a que 7 bouches d’incendies et 3 potences. Et parmi ces 7 bouches d’incendies, seules 3 sont fonctionnelles », explique-t-il. Avant de conclure, « nous attendons que les autorités fassent le nécessaire pour doter Tivaouane de bouches d’incendies en nombre suffisant »

Sur place les commerçants saluent cette démarche mais invitent à l’assainissement de leurs marchés. Vendeur au Marché Bou Bess de Tivaouane, Ibrahima Goumbala estime qu’un marché doit obéir à certaines normes. Il affirme à cet effet, qu’«avant d’en venir aux bouches d’incendies, un marché doit respecter un lotissement bien défini avec des allées bien aérées pour permettre aux gens et aux véhicules de circuler convenablement. Il faut des cantines en bonne et due forme et non des taudis établis anarchiquement ». Il poursuit dans ce sens, « il faut aussi un bon système d’électrification car, qu’il s’agisse de notre marché ou d’un autre, nous ne sommes pas en sécurité », regrette-t-il.

Pour sa part, Moussa Diop déplore l’encombrement causé par le stationnement irrégulier des motos jakarta qui obstruent la voie et bloquent la circulation. Un autre passant lui emboîte le pas. Il déclare que « les moto-jakarta stationnent au niveau du trottoir, bloquant la circulation et exposant ainsi les piétons à tous les dangers ». Pour ce dernier, « la Municipalité de Tivaouane ne travaille pas du tout ».

A propos de l'auteur

Khadim FALL

Laisser un commentaire