A LA UNE Actualité Dakar Presse du jour

Presse du jour : Les 26 départs au Pds, actualité dominante des Quotidiens du jour

La démission de 26 responsables dans les rangs du Parti démocratique sénégalais (PDS) est l’actualité phare de la politique des quotidiens parus ce mardi 19 mars 2019.

Selon Le Quotidien, Madické Niang a quitté le Parti démocratique sénégalais, mais emporte avec lui 26 autres Libéraux. Membres du Comité directeur, présidents de section, cadres de la Fncl, entre autres, ils avaient soutenu le candidat de la coalition Madické 2019 lors de la présidentielle du 24 février dernier. Il s’agit entre autres des présidents de fédérations d’Italie, de Louga, du Mali, mais surtout quelques noms comme Condetto Niang et Thierno Birahim Thiobane. Hier lundi 18 mars en conférence de presse, ils ont déclaré : « Nous membres du Comité directeur du Pds, responsables du parti ayant soutenu la candidature de Me Madické Niang et exclus de fait du Pds comme lui, en solidarité avec notre frère, candidat de la coalition Madické2019, tournons également le dos au Pds ».

Le porte-parole du jour, Moustapha Konté ajoute qu’ils invitent le président Madické Niang à engager, avec les Sénégalais qui le désirent, la création d’un cadre politique novateur capable d’apporter les réponses aux préoccupations des Sénégalais ». Mais tout d’abord, il est revenu sur la reconstitution des faits de ce « crime de lèse-majesté ». Il estime que l’ancien président du groupe Liberté et démocratie s’était posé en « alternative à la candidature de Karim Wade fortement compromise par ses déboires avec la justice ».

Dans la même lancée politique, le parti socialiste a lancé un appel au retour à ses anciens membres exclus. Parmi ces membres, Barthélémy Dias décline l’invitation. « Quand tu t’es battu si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mis à terre ! » C’est par cette citation de Mandela que Barthélémy Dias a décliné la main tendue du Ps. Il affirme qu’il dénonce ce qu’il appelle «  socialisme de caserne » et combat ce ‘’socialisme d’occasion’’ dans lequel les chanteurs de louanges, les souteneurs, les candidats métamorphosés en collecteurs, les comploteurs pensent pouvoir l’emporter sur les militants », a-t-il écrit d’après le journal sur sa page Facebook.

Vox Populi renseigne que la section Saes-Cesti lève son mot d’ordre de grève de 72heures enclenchées depuis vendredi dernier. Le journal écrit qu’après les initiatives rectorales pour trouver une issue à la crise au Cesti depuis le 5 février 2019, le Saes-Cesti est revenu à de meilleurs sentiments, suite à une signature d’un protocole d’accord avec la Directrice du Cesti lundi 18 mars.

Santé

Le Quotidien Le Soleil, comme si c’était un point d’honneur a fait un dossier sur la transfusion sanguine titré : « Radioscopie de la récurrence des déficits de sang ». Selon le journal, la fréquence des pénuries de sang met en danger la vie de milliers de patients. Certains finissent par succomber comme lors des accouchements. Le journal met en lumière les excuses qu’évoquent les potentiels donneurs pour justifier ce déficit. Entre autres, ils invoquent le manque de temps, dit-le journal. Dans une partie, les donneurs bénévoles vantent les bienfaits du don de sang. Donner du sang, c’est sauver des vies, ce slogan, pour eux, n’est pas un vain mot. Certains donneurs racontent comment ils ont découvert qu’ils sont malades en essayant de sacrifier à l’acte civique qui sauve des vies. En 2018, raconte-le journal, près de 100 000 poches de sang ont été collectés. Selon Le Soleil, le Sénégal pourrait couvrir entre 70 à 75% de ses besoins. Ce qui fait que le don de sang a connu un bond en 2018.

Société

Pour parler de toute autre chose, « une bibliothèque de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines pour les enseignants et les étudiants ». La Faculté dispose désormais de cette bibliothèque dont l’inauguration est prévue mercredi 20 mars. L’initiative est de son doyen, le Pr Pierre Sarr, nommé à ce poste depuis 2016.

Célébration du 4 Avril. Le Soleil écrit que les Forces de défense et de sécurité préparent activement la célébration du 59ème anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale. Dans la logique de ces Forces de défense et de sécurité, le modèle de citoyenneté est affiné pour que le seul dénominateur commun reste l’appartenance au Sénégal qu’il faut servir et défendre. Leur autre défi lors du 4 avril prochain est de le « tenir en moins de trois heures en montrant tout le potentiel de nos forces de défense, ses différentes capacités dans les différents démembrement », selon la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), relayé par Le Soleil.

Sport

Le face à face d’Aliou Cissé, entraîneur des ‘’Lions’’ était assez attendu. Le journal sportif ‘Record’ a fait état  des positions du coach. Déjà qualifié et 1er de leur groupe, les Lions vont croiser, samedi prochain, la sélection de Madagascar qu’ils avaient tenue en échec à l’aller (2-2). Sélectionneur de l’équipe du Sénégal, Aliou Cissé soutient qu’il a envie de terminer en beauté les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Egypte 2019 avec cette 6ème et dernière journée. Il se dit agréablement surpris de l’état de la pelouse du stade Lat Dior et de l’avancée des travaux.

« Le match contre Madagascar est un important pour nous, dit-il. C’est la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019. Nous sommes qualifiés certes, mais on a cœur de bien terminé. Nous avons envie de gagner les cinq matchs. » Sur leur état de forme, l’entraîneur soutient que c’est quand on est appelé en équipe nationale, c’est parce qu’on est en forme. Sur la performance de Sadio Mané, question que beaucoup attendait, Aliou Cissé avance : « C’est un garçon que je connais depuis 2011. Nous avons toujours su qu’il serait un futur grand vu ce qu’il est en train de faire même si je ne tarirai pas d’éloges sur lui. Et en équipe nationale, comme vous le savez, elle est différente du club. Il faut l’encourager. Il a besoin de son pays, son pays a besoin de lui. »

Du côté des filles, le journal titre : « Aya Traoré met le Portugal à ses pieds ». Les Sénégalais se sont distingués sur les parquets d’Europe, le weekend dernier, à l’image de Marème Diop (Gran Canaria), Aya Traoré (Coimbra), Biram Faye (Avila) et Maurice Ndour (Unics).

Astou Traoré, éloignée des terrains depuis deux mois a repris la compétition samedi dernier avec son club Ensino, pensionnaire de la Liga Dia (première division espagnole). Elle compte désormais aider son équipe à se maintenir. Sur sa blessure, la ‘’lionne’’ affirme qu’elle s’est battue, pour revenir.

A propos de l'auteur

Mame Khary Leye

Laisser un commentaire